++XXII. Carnage++

______La violente altercation entre Adriel et Estéban avait rendu l'atmosphère tendue. Ophély était outrée par le comportement de son ami et lui en voulait d'avoir cédé à l'agressivité. Elle était opposée à toute forme de violence et elle était certaine que si les choses avaient été dites calmement Adriel aurait été compréhensif. Elle ne croyait pas une seule seconde à l'histoire d'Andras. Jamais un ange ne pourrait laisser mourir un être humain ! Cette seule idée lui était inconcevable.
______Après le départ menaçant d'Adriel, la sensorielle s'enferma dans la chambre qu'elle occupait en s'appliquant à claquer la porte derrière elle. Elle prit une profonde inspiration pour se calmer et essaya de contacter son ange gardien. Elle espérait des explications, mais surtout une réconciliation. Elle était persuadée de la bonté d'Adriel : il ne pouvait pas en être autrement. Ses derniers mots avaient seulement été prononcés sous le coup de la colère. Il ne pensait pas mettre ses menaces à exécution. Quand elle le reverrait, il serait redevenu lui-même. Ophély voulait se persuader elle-même, mais plus elle y pensait et moins elle y croyait. Ses appels restaient sans réponse, ce qui ébranlait toutes ses convictions. Et si Andras, Estéban et Alexei avaient raison... Si les anges n'étaient pas ce qu'ils prétendaient être... Un frisson lui parcourut l'échine. Sans l'aide de la communauté des Cieux, leur alliance était d'autant plus démunie.

______Alexianne avait été soulagée de voir l'ange s'en aller. Elle n'avait pas apprécié d'apprendre qu'il avait négocié sa vie avec Estéban et qu'il avait été prêt à la laisser mourir s'il en avait eu l'occasion. Elle n'avait jamais aimé les créatures célestes qui semblaient toujours cacher quelque chose derrière leur gentillesse. Si la condition pour avoir leur soutien était de se plier à tous leurs caprices alors elle préférait encore s'en passer. Estéban, Alexei et Andras étaient entièrement d'accord avec elle, ce qui était rare. La précédente dispute avait eu le mérite d'en rapprocher certains. « Un mal pour un bien », pensa Kénaël en les regardant manger un copieux petit-déjeuner dans le calme. Malgré les menaces d'Adriel, le vampire préférait le savoir loin. Il n'était pas inquiet contrairement à Estéban qui craignait des représailles. Désormais, il en était convaincu : les anges étaient capables du pire.

______Quilda, qui avait tout entendu depuis la cuisine, revint dans la salle à manger accompagnée de Kira. Cette dernière avait l'air soucieuse, mais prête à se battre si nécessaire. Quant à la vieille femme, elle ne se priva pas de dire ce qu'elle pensait. Elle lança un regard moralisateur à Kénaël qui écouta attentivement son sermon :

— Se mettre à dos les anges était la dernière chose à faire. Je ne les aime pas plus que toi, mais on m'a appris à les respecter, c'est comme ça. Je ne peux pas aller contre mes croyances, même pour tes beaux yeux. Alors tu vas me faire le plaisir d'arrêter de les sous-estimer ! Va chercher des armes, que toi et tes petits invités ayez de quoi vous défendre s'il arrive malheur. A partir de maintenant, vous ne serez jamais trop prudents, c'est clair ?
— Absolument
, répondit le vampire avant de s'exécuter.

______Quilda insista du regard en continuant d'observer les quatre autres qui n'avaient pas encore compris qu'il fallait lui donner une réponse positive.

— A votre place, je ne l'ignorerai pas, leur conseilla Kénaël depuis le couloir. Quand elle est en colère, elle pourrait même faire peur à Valérian, ajouta-t-il pour plaisanter.

______Alexianne bafouilla un "oui" entre deux gorgées de jus d'orange qu'elle faillit recracher. Elle n'avait rencontré qu'une fois Valérian, mais ce souvenir resterait gravé à jamais dans son esprit. Malgré ses airs polis, il était terrifiant. Andras ne pouvait pas dire le contraire : il avait été le témoin des horreurs indescriptibles auxquelles s'adonnait parfois ce monstre. Cette seule pensée lui donna la chair de poule.

______Kénaël revint rapidement avec un attirail digne des plus grandes guerres. Il appela tout le monde au salon tout en disposant une grande diversité d'armes sur une table. Alexianne fut ravie de voir quantité de lames en tout genre. Elle s'imaginait déjà trancher Emrys en petites rondelles qu'elle ferait ensuite griller à feu vif. Andras et Alexei étaient moins emballés face à cet étalage qui leur promettait des batailles sanglantes auxquelles ils n'avaient aucune envie de participer. Ophély, elle, était de plus en plus révoltée : il lui était impensable d'avoir en main une seule de ces choses, même pour se défendre. Encore moins si cela était destiné aux anges.

— Il n'y aura pas de confrontation directe, mais les anges pourraient facilement influer sur le cours des évènements pour nous mettre en difficultés, lui expliqua Kénaël.
— Ça ne change rien. Je ne toucherai pas à ça !
— Et dis-moi
, l'interpella Alexianne d'une voix excédée, tu comptes attaquer les Bluttrinker à coups de prémonitions débiles ou tu as prévu de te cacher derrière Estéban pour le restant de tes jours ?
— Laisse-la tranquille
, intervint Estéban. Tu sais très bien qu'elle ne peut pas apprendre à se battre en cinq minutes. Nous c'est différent, on a reçu un entraînement pendant plusieurs années.
— Ophély apprend très vite
, objecta Kira. Je peux lui enseigner le nécessaire.

______La sensorielle s'apprêta à rétorquer lorsqu'un tintement de cloche retentit à l'extérieur. Tout le monde se figea et plus un bruit ne se fit entendre dans le salon. Personne n'osait dire tout haut ce que la plupart pensait : "Emrys était assez fou pour sonner avant de les attaquer, mais était-il seul ?" La peur se dissipa quand Kénaël indiqua qu'il s'agissait de trois sorciers sans mauvaises intentions. Ce n'étaient donc pas les Dû Lou, ce qu'Alexianne n'aurait pas supporté.
______Quilda intima au groupe de se tenir tranquille avant d'ouvrir la porte d'entrée pour renvoyer les intrus. Au même moment, Estéban entendit les pensées de son père raisonner dans sa tête. Le soulagement envahit le jeune homme qui sauta littéralement de joie. Il courut dehors pour accueillir ses parents et sa petite s½ur. Quilda le fusilla du regard pour son comportement aussi imprudent : les Bluttrinker auraient pu leur tendre un piège.
______Contrairement aux autres, ravis de voir des nouveaux visages, Alexei traîna des pieds et resta en retrait sur le pas de la porte. Il observa de loin ses parents serrer son frère entre leurs bras, le sourire lumineux de sa mère, les rires de sa petite s½ur. Tout cela lui rappela douloureusement son statut de jumeau maudit : son inexistence auprès de sa propre génitrice. Il n'avait plus la force de subir son ignorance. Il préférait encore s'exclure lui-même du cocon familial. Ophély était restée à ses côtés pour le soutenir et il l'en remercia d'un demi-sourire.
______Le père des jumeaux profita de l'inattention de sa femme, concentrée sur Estéban, pour aller voir Alexei. Il le serra également dans ses bras avant de prendre de ses nouvelles. Son fils ne s'attarda pas sur le sujet, préférant lui présenter la sensorielle.
______Toute cette effusion de joie n'atteignit pas Kénaël qui avait un mauvais pressentiment. Le visage renfrogné d'Alexianne lui confirma qu'il se passait quelque chose d'anormal. La sorcière n'était pas mécontente de revoir la famille Dû Corbin à nouveau complète, mais elle avait remarqué les traits soucieux du père. Il cachait mal ses émotions, tout comme ses enfants. Un évènement les avait poussé à venir jusqu'à la demeure des De Loménie et l'adolescente était prête à parier qu'il y avait un rapport avec les Dû Lou. Les regards inquiets que lui lançait l'homme ne pouvaient pas dissimuler autre chose.

— Allez-y, dites-le, lança Alexianne d'une voix sombre. Ils ont enfin ce qu'ils ont toujours voulu.

______"Ils". "Eux". Plus jamais elle ne prononcerait le mot "famille". Les Dû Lou ne représentaient plus qu'un amas de personnes détestables. Elle ne voulait plus être associée à ces gens qui étaient devenus moins que des étrangers à ses yeux.

— Je suis navré, répondit l'homme. Les Dû Lou ont tué le Gouverneur et les Bluttrinker ont maquillé l'assassinat en accident. Ce n'est plus qu'une question de temps avant que la terreur ne règne sur notre monde.
— Exact !
claironna fièrement une voix au loin.

______Tous les regards se tournèrent vers l'individu qui approchait. Sven avait une démarche assurée, mais ses pas se faisaient mesurer. Il avait l'allure d'un prédateur, ses yeux détaillant avec envie chacune de ses proies. Ce monstre, que certains avaient déjà rencontré et qu'ils auraient préféré oublier, ne semblait pas presser. La première fois, Kénaël avait réussi à le faire partir sans violence, mais à présent le vampire savait que le dénouement serait terriblement différent. Sven ne s'était pas déplacé pour un simple avertissement. Ses yeux de la couleur du sang démontraient une véritable envie de tuer, une pulsion qu'il prendrait plaisir à satisfaire.
______Le groupe se tenait prêt à contre-attaquer, mais le Bluttrinker se tint à une distance raisonnable sans faire un geste agressif. Il ne bougeait plus, se tenait droit tout en fixant le buffet qui s'offrait à lui. Tel un félin, il se pourlécha les babines à cette vue qui lui faisait tant envie. Il se délectait des tremblements dont il était la cause. Comme un avertissement à ne pas franchir les limites du domaine De Loménie, des nuages noirs se gorgèrent d'électricité et alourdirent l'atmosphère. Cette menace amusa beaucoup Sven dont la confiance se lisait sur le visage. Cette attitude exaspérait Alexianne autant qu'elle lui faisait peur.

______En un rien de temps, Kénaël fit face au blond qui ne cilla pas. Ils se défièrent du regard pendant quelques secondes qui parurent une éternité. Le vampire n'attendrait pas d'être la cible d'une attaque. Il ne laisserait aucun intrus s'en prendre à des êtres humains ou autre créature vivante. Malgré sa blessure qui le faisait souffrir, il ne prit aucune précaution et ignora la douleur. Il ne montrerait jamais sa faiblesse à son ennemi, sinon il serait perdu.
______Alexianne voulut s'en mêler, mais Estéban la retint malgré ses protestations. Elle était réduite à l'état de simple spectatrice, obligée de rester éloignée à cause du combat dévastateur qui se déroula sous ses yeux horrifiés. Les gestes des deux adversaires relevaient d'une incroyable violence. Leurs mouvements étaient à peine perceptibles. Seuls les bruits de leurs corps qui s'entrechoquaient et qui se déchiraient parvenaient jusqu'aux oreilles de simples mortels. Ces sons affreux arrachaient des frissons à quiconque les entendait. Lorsque le reste de l'alliance vit le sol se couvrir de sang, certains eurent un haut-le-c½ur.
______La sorcière était inquiète à l'idée de voir Kénaël perdre ce combat. Il était désavantagé par sa faute et elle ne se le pardonnerait jamais s'il mourrait. Elle aurait voulu prendre part au combat pour l'aider, alors elle essaya de se dégager de l'emprise de son meilleur ami. Au même moment, Sven prit l'avantage et plaqua son rival violemment au sol, sa main le tenant fermement à la gorge. La poussière qui s'était soulevée lors du duel, et qui avait réduit le champ de vision des humains, retomba doucement, laissant voir les dégâts que les deux créatures s'étaient mutuellement causés. Tous furent horrifiés par leurs blessures profondes dont le sang coulait encore abondamment. L'hémoglobine qui striait le visage des deux hommes les rendait presque méconnaissable. Les cheveux blonds de Sven n'étaient plus que des filaments poisseux aux reflets auburn, tandis que ceux de Kénaël étaient collés contre son front moite. Leurs vêtements n'avaient pas été épargnés et ne ressemblaient plus qu'à des lambeaux de tissus.
______Loin d'être incommodé par la douleur, Sven était galvanisé par toute cette adrénaline. Il dominait Kénaël avec un sourire victorieux et une poigne de fer. Cette position de faiblesse tira un grognement de fureur au vampire, cloué au sol sans possibilité de se relever et de reprendre l'avantage. Il avait perdu.

— Vais-je mettre un terme à ta longue vie, Kénaël ?

______Le Bluttrinker avait dit cela en susurrant, tel un serpent dont la voix s'enroulerait lentement autour du cou de sa proie. Ses doigts semblaient déjà l'étouffer peu à peu, tandis que ses yeux se délectaient de la souffrance causée.
______Ce n'était pas une question qui méritait une réponse, seulement une simple provocation que le vampire ignora. A la minute où Sven était apparu, Kénaël avait su que l'un d'entre eux mourrait. C'était inéluctable : Valérian avait décidé qu'il était temps de faire disparaître le gêneur, celui qui savait tout des Bluttrinker, ou presque. Les connaissances de Kénaël étaient un danger pour ces monstres. Valérian détestait ce sentiment d'infériorité que cette situation mettait mal à l'aise. Il aurait préféré le garder encore un peu en vie, pensant qu'il aurait pu être utile à l'avenir, mais il avait dû se rendre à l'évidence : Kénaël n'était plus des leurs. Il devait mourir.

— Tu t'es battu avec acharnement, je l'admets. Ta mort sera donc rapide.
— Stop !!!
hurla Alexianne qui ne pouvait pas le laisser faire.

______Sven releva la tête, surpris. Il regarda la sorcière d'un ½il étonné, mais également amusé. Un sourire moqueur apparut sur son visage : la situation devenait des plus intéressantes.

— Elle est bien bonne celle-là ! La pire des Gardiennes qui essaye de sauver un vampire... Dommage que les autres, en particulier Valérian, ne soient pas ici pour assister à ça. Ils ne voudront pas me croire quand je le leur raconterai !
— Tu n'en auras pas l'occasion, espèce de...


______La jeune fille ne put finir sa phrase, ses forces l'abandonnant soudainement. Elle sentait le regard inquisiteur de Sven se frayer un chemin entre ses pensées et la priver momentanément de ses pouvoirs. Un simple contact visuel avait suffi à la réduire au silence. Alexianne commençait à saisir toute la puissance télépathique des Bluttrinker.
______Malgré sa position délicate, Kénaël ramena toute l'attention du blond sur lui afin d'éviter à la sorcière un moment plus que désagréable.

— Tu es venu pour me tuer, n'est-ce pas ? Alors qu'attends-tu ?

______Sans pour autant détourner complètement le regard de l'adolescente, Sven observa du coin de l'½il son rival. Celui-ci semblait prêt à mourir pour la sauver, pour les sauver tous. Non, c'était impossible. Kénaël n'avait pas pu changer au point de devenir aussi altruiste et désintéressé. Son comportement cachait autre chose et Sven pensait l'avoir deviné.

— Emrys m'avait dit que tu t'étais pris d'affection pour elle, mais toi et moi savons que ce n'est qu'une manipulation de ta part, dit-il avec un ricanement sardonique. Qui pourrait s'enticher d'une tête brûlée pareille ? Et même si c'est pour te venger des Dû Lou, je trouve ça bien cher payé que de devoir la supporter !

______Aucune réaction de la part du brun. Il n'entrerait pas dans ce jeu puéril : il ne lui ferait pas ce plaisir.
______Enervé par ce flegme à toute épreuve, Sven plongea violemment ses crocs dans le cou de son ennemi. Cette fois, le vampire ne put retenir un cri de douleur. Alexianne reprit ses esprits à ce moment précis : l'inattention du Bluttrinker avait eu un avantage, malgré tout. Elle voulut attaquer avec une boule de feu, mais Estéban l'en dissuada afin d'éviter de blesser également Kénaël. Seule une arme à feu manié par un Gardien aguerri pouvait être suffisamment efficace. Le père des jumeaux n'hésita pas une seconde de plus et mit en joue le blond. Il tira une première fois, mais la balle eut un effet plus que surprenant : elle ricocha sur le sommet du crâne du monstre qui, imperturbable, continua à s'abreuver de sang.

— Qu'est-ce que...
— Le sang les rend beaucoup plus résistants
, expliqua Alexianne. Si ça continue il va le vider complètement...
— Pas tant que je serai en vie
, murmura Kira en passant près d'eux.

______La demi-vampiresse se jeta sur le Bluttrinker qui fut renversé sur le dos par la force du choc. Sven ne se laissa surprendre qu'une seconde et se releva immédiatement. Il vit son assaillante revenir à la charge, mais cette fois il répliqua et la saisit par le bras pour l'envoyer contre le portail qui s'affaissa. Le blond ricana : il ne prenait pas ce combat au sérieux. La créature qui l'attaquait n'était qu'un insecte à ses yeux. Croyant l'avoir assommée du premier coup, il la délaissa rapidement pour en revenir à Kénaël. Mais Kira était résistante et quand il eut le dos tourné, elle courut une nouvelle fois vers Sven. Elle voulut le saisir à la gorge, mais au lieu de riposter il esquiva le coup et s'éloigna afin de jauger un peu plus sérieusement son adversaire.
______Tout le monde suivait avec attention le nouveau combat qui se déroulait sous leurs yeux. Les gestes de Kira étaient certes plus lents, mais elle luttait avec brio et efficacité. Néanmoins, si Kénaël n'avait pas été victorieux, la demi-vampiresse n'avait aucune chance de réussir. Les sorciers présents se devaient d'intervenir. Alexianne fut la première à réagir lorsque son hypothèse fut confirmée par les gestes précis et répétitifs de Kira : elle n'avait de cesse de s'attaquer à la gorge de Sven. Sans plus attendre, la sorcière arracha l'arme à feu des mains du père des jumeaux et essaya de viser le cou du monstre. A cette distance, elle risquait de le rater et d'attirer l'attention sur elle. Il lui fallait s'approcher en toute discrétion pendant que Kira réussissait encore à occuper son adversaire.
______Andras, qui avait vu faire l'adolescente, décida de lui donner un coup de main. Il n'avait pas plus envie que les autres de servir de repas à ce Bluttrinker déchaîné. Le démon se téléporta à côté d'Alexianne et tendit la main vers l'arme. Elle ne la lui donna pas tout de suite, lui lançant d'abord un regard dubitatif qui en disait long sur les doutes qu'elle avait au sujet des compétences des démons en matière d'arme. Andras l'ignora et lui prit le pistolet des mains sans ménagement. Il n'y avait pas de temps à perdre ! Le brun se téléporta à quelques mètres de Sven, face à lui pour avoir la meilleure vue possible sur sa gorge. Avant de se préoccuper de ce nouvel élément perturbateur, le Bluttrinker asséna un coup de poing magistral à Kira qui lui brisa sans doute la mâchoire. Il se tourna ensuite vers le démon, mais il ne le voyait plus. Il le sentit apparaître dans son dos, mais ce fut trop tard. Une salve de balles traversa la gorge de Sven, comme si à cet endroit la peau n'avait été qu'une fine et fragile pellicule. Du sang en abondance se déversa sur la chemise du blond jusqu'à inonder ses chaussures. Les yeux exorbités et la bouche semi-ouverte, le corps tomba au sol, inerte.

______Un silence de mort s'était installé. Tous retenaient leur souffle, le regard rivé sur Sven, comme paralysés par la peur de le voir se relever. Ils ne réalisaient pas encore qu'ils avaient remporté une bataille dans leur guerre contre les Bluttrinker. Cette victoire était difficile à croire tant la puissance de leurs ennemis était grande. Mais même les plus forts combattants avaient une faiblesse. Pourtant, Alexianne refusait de se réjouir avant d'avoir eu la certitude que le blond fût bel et bien mort. Elle s'avança précautionneusement vers lui et approcha sa main tremblante pour le frôler. Au contact de ses doigts, les vêtements s'embrasèrent. Les flammes léchèrent ensuite la peau, mais elles ne causèrent aucune brûlure. Le tissu se transforma en cendres, tandis que le corps restait intact. Toutefois, il n'y avait plus aucun signe de vie qui émanait du monstre, ce qui portait à croire qu'il était devenu un simple cadavre bon à enterrer.
______La sorcière se tourna vers Andras qui s'était approché pour examiner à son tour le corps :

— T'es pas si mauvais tireur finalement.
— Mon passe-temps c'est tuer les Bluttrinker, tu savais pas ?


______Elle ignora cette énième raillerie, son attention s'étant déjà portée sur quelqu'un d'autre. Elle ne pouvait détourner le regard du corps mutilé de Kénaël, malgré l'inquiétude que cela lui procurait. Cette vue, ce sang, cette odeur, tout cela était insupportable. Des tremblements incontrôlables secouèrent ses membres : voir qu'un seul Bluttrinker était capable de provoquer tant de dégâts lui faisait froid dans le dos. Les vestiges des deux derniers combats seraient compliqués à cacher. Le sol porterait encore longtemps les stigmates de ces confrontations.

______Tandis que les autres s'occupaient des blessés, Alexianne et Andras déplacèrent le cadavre de Sven dans le jardin derrière la maison. Les flammes avaient essayé tant bien que mal de ronger le corps mais sans succès. L'idée de l'enterrer si près de la demeure déplaisait à la sorcière, mais ils n'avaient pas d'autres solutions. Ils ne savaient pas ce qu'il adviendrait du blond sous terre, ni même s'il était véritablement mort. Au moins s'il devait se réveiller, l'alliance serait la première au courant.

______Après avoir terminé leur besogne, ils rejoignirent tout le monde à l'intérieur, au premier étage. Quilda, en femme prévoyante, avait préparé une chambre où ils avaient pu installer Kira et Kénaël. La vieille femme avait ensuite ordonné au groupe de ne pas la déranger et d'attendre dans le couloir. Seul le père d'Estéban et Alexei avait été convié : son expérience en tant que médecin serait une aide précieuse.
______Alors que les deux adultes s'affairaient auprès des blessés afin de leur administrer les soins nécessaires, les autres étaient obligés de prendre leur mal en patience. Alexei, qui ne supportait pas la présence de sa génitrice, se retira dans la bibliothèque, accompagné d'Andras. Ophély préféra rester dans le couloir, prête à aider s'il le fallait. Alexianne s'était elle aussi éclipsée : elle mangea pour essayer d'oublier. Chacun avait sa propre méthode pour faire passer le temps, mais personne n'avait de remède miracle pour soigner leurs hôtes.

______Ce ne fut qu'en début de soirée que Quilda sortit de la pièce, suivie du père des jumeaux. Ils avaient la mine fatiguée, mais ils semblaient soulagés. Ils réunirent le groupe dans le salon afin de ne pas déranger le repos des deux combattants au premier étage. La vieille femme commença par les rassurer au sujet de l'état de Kira : elle n'était pas en danger, mais il lui faudrait beaucoup de calme pour se rétablir. Le corps d'un demi-vampire n'était pas aussi robuste que celui d'un vampire, mais il était capable de supporter des coups qui auraient été mortels pour un être humain. Il fallait donc laisser du temps à l'organisme de Kira pour réparer ce qui devait l'être.
______D'après Quilda, l'état de Kénaël était plus problématique. Il avait déjà une longue vie derrière lui et il ne buvait plus de sang humain, ce qui l'affaiblissait. Son corps n'était plus en mesure de se régénérer aussi vite et aussi bien. Et pour ne rien arranger, la blessure que lui avait infligée Alexianne ne faisait qu'empirer les choses. Malgré tout, Quilda était plutôt optimiste, car elle connaissait Kénaël et le savait robuste. Elle lui avait fait ingérer assez de sang animal pour qu'il fût en état de passer la nuit sans trop souffrir. Rester à savoir s'il tiendrait les prochains jours : Kénaël avait déjà trop repoussé les limites de la mort.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.225.38.2) if someone makes a complaint.

Comments :

  • TheFeatherOfLangel

    09/08/2016

    OH MISÉRICORDE JE VAIS LA TUER CETTE TROU DU CUL <<>>_<<>>

  • La-Voie-Du-Sabre

    21/04/2016

    Je me suis spoilée, j'ai commencé à lire le chapitre suivant avant celui-là TT

  • Minilod

    23/02/2016

    c'est gnial

  • film-et-moi85

    28/10/2015

    Salut !

    Ah, je comprends mieux pourquoi ce chapitre s'appelle "Carnage" X). Je voyais la scène sous mes yeux et j'avais presque l'odeur du sang dans les narines tellement c'était bien écrit et prenant !

    J'ai adoré, malgré quelques fautes d'orthographe :)

    Vivement le chapitre 23 !

    Emérienne

  • avalon-325

    27/10/2015

    Incroyable!! Ils l’on battu!! Je suis impressionnée même si c'est un peu par hasard
    Je suis légèrement déçue que Alexianne n'est strictement rien fait mais bon je sais qu'il y a aussi d'autres personnages
    Je suis par contre terriblement contente que les Du Corbin soit arrivé sain et sauf bien que le monde des sorciers soit en grand péril
    En conclusion, un super chapitre plein de rebondissements et d'actions sensationnelles!!
    Bonne chance pour la suite que j'attends avec impatience!!

  • Forbidden-Terrified

    24/10/2015

    Voilà un combat qui fait du bien xD De l'action, du suspens, on flippe pour tout le monde et finalement on a envie de sortir le champagne quand Sven meurt ^^

Report abuse