++XVIII. Apparences trompeuses++

______Après avoir sauvé Andras des griffes des Bluttrinker, Alexianne avait une nouvelle fois agi sans réfléchir. Elle avait décidé de se rendre dans le monde des sorciers afin de vérifier les dires d'Emrys. Celui-ci lui avait assuré que sa grand-mère l'attendait, alors que sa famille avait trahi toutes ses convictions. Elle nourrissait une haine sans bornes à cette bande d'hypocrites, mais sa grand-mère l'avait toujours soutenue, alors pourquoi pas encore maintenant ? Tout au long de son enfance, la vieille femme avait été d'une aide incroyable et ce serait un grand réconfort pour l'adolescente de la savoir près d'elle. La sorcière ne voulait pas se bercer d'illusions, mais la tentation d'y croire était trop forte. Et elle préférait se concentrer sur une éventuelle bonne nouvelle plutôt que de se creuser les méninges à propos de Kénaël. Etait-il véritablement un allié ou jouait-il seulement la comédie pour mieux les tromper ? Il avait suffi de quelques mots bien placés d'Emrys pour que le doute s'insinuât dans son esprit. Mais ce n'étaient pas seulement les allusions du Bluttrinker qui gênaient Alexianne : elle savait que le vampire avait de réelles motivations s'il voulait détruire les Gardiens.
______Andras et Alexei étaient également présents, au grand dam de la jeune fille. Le blond avait insisté pour l'accompagner, craignant de la voir encore s'attirer des ennuis. Il avait essayé de la convaincre de rebrousser chemin, mais elle avait menacé de l'assommer pour avoir la paix. Quand elle avait une idée en tête, il était impossible de l'en détourner... Son congénère était pourtant convaincu du piège vers lequel ils étaient en train de courir, mais Alexianne voulait savoir. Tant qu'elle ne serait pas certaine de la trahison de son aïeule – ou l'inverse –, elle n'aurait pas l'esprit tranquille. Cela la rendait folle de vivre dans le secret, le mensonge et le doute.
______Malgré ses quelques blessures, le démon avait tenu à participer à ce nouveau périple. Ses deux compagnons lui avaient raconté les derniers événements et, ne sachant plus où aller, il s'était greffé à leur duo avec une mauvaise humeur affichée. Après une énième plainte, Alexianne commençait à regretter de l'avoir sorti des Enfers. Elle essayait de l'ignorer, mais ses remarques désobligeantes et ses commentaires acerbes n'en finissaient plus. Andras n'avait pas souvent l'occasion de se rendre dans le monde des sorciers, parfois il l'évitait même comme la peste, et il ne se privait pas de cette occasion pour le critiquer. Le moindre petit détail lui servait d'excuses : un arbre mal planté, un détritus qui traînait... Tout était prétexte pour se montrer le plus désagréable possible. Les démons étaient très doués à ce petit jeu, mais Andras y excellait : il était le spécialiste dans l'art des disputes. Il prenait un réel plaisir à en provoquer grâce à son pouvoir d'exacerber la moindre petite étincelle de colère. Il avait d'ailleurs trouvé un merveilleux terrain de jeu avec leur alliance. Alexianne était la plus amusante à ses yeux : il lui était tellement facile de la mettre hors d'elle ! Pourtant, quand Alexei lui avait résumé la situation actuelle, il avait été sincèrement étonné. Jamais il n'aurait imaginé Estéban et sa meilleure amie se disputer sérieusement. Bien sûr, ils avaient quelques désaccords, mais aller jusqu'à partir en claquant la porte... Andras se maudissait d'avoir raté un tel événement. Dire qu'il avait fallu quelques mots de travers d'une ignorante et d'un vampire pour les séparer ! C'était presque trop beau pour être vrai !

______Le trio arriva au Quartier des Gardiens sans se soucier d'être vu. Il n'avait pas l'intention d'y rester assez longtemps pour se faire repérer par les Bluttrinker. Du moins, il l'espérait. Ce secteur était devenu désert depuis la destruction de la maison des Dû Corbin et la désertion des Dû Lou. Même après leur départ, aucun sorcier n'avait osé s'y aventurer. Le Quartier avait donc été laissé à l'abandon.
______Lorsque les trois s'approchèrent de la demeure d'Alexianne, la brune eût un frisson inexplicable. Ils étaient en plein après-midi, mais l'atmosphère était lugubre. Habitué au climat démoniaque, Andras ne remarqua pas ce changement étrange, contrairement à Alexei qui avait très envie de s'éloigner le plus loin possible de cet endroit. La noirceur qui se dégageait de la résidence était semblable à celle des entrées des Enfers avec leurs escaliers charbonneux et interminables. La Gardienne avait peur que les Bluttrinker eussent élu domicile chez elle et songea une seconde à renoncer. Mais peut-être découvrirait-elle autre chose à l'intérieur...
______Alors qu'Alexianne s'apprêtait à monter les marches du perron, elle s'aperçut de l'absence des deux autres. Elle se retourna et vit Alexei et Andras qui l'observaient depuis le trottoir d'en face.

— Ma maison vous fait flipper à ce point ? railla-t-elle.
— Moi, je me mêle pas des affaires des Dû Lou : trop dangereux, répondit sérieusement le démon.
— Pareil, approuva le blond sur le même ton.
— Bande de trouillards, rétorqua la sorcière avant de leur tourner le dos.

______Son sabre dans une main, prête à se battre, elle tourna la poignée et ouvrit la porte d'un geste sec. A première vue, le couloir semblait désert. Elle entra d'un pas déterminé et avança doucement afin de ne pas être surprise par un éventuel ennemi. Alors qu'elle pensait trouver son oncle dans le salon, la jeune fille y découvrit sa grand-mère qui était assise dans son fauteuil, près de la télévision. Elle fût un instant soulagée de voir un visage amical, mais plusieurs détails la mirent sur ses gardes : son teint rosé n'était plus celui d'une dame âgée et malade, une lueur rendait son regard bleu plus vif qu'à l'accoutumée et ses cheveux gris tombaient en une cascade étincelante sur ses épaules. Sa grand-mère paraissait rajeunie de plusieurs décennies. Même ses joues semblaient moins creusées grâce aux rides qui avaient miraculeusement disparues. Son corps entier laissait transparaître une santé de fer, alors que c'était une femme fragile qui avait du mal à se déplacer sans aide. Tous ces signes étaient étranges et laissèrent Alexianne méfiante. Elle était heureuse de revoir son aïeule, mais elle n'oubliait pas que sa famille faisait désormais partie du camp adverse.

— Mamie, qu'est-ce que tu fais ici toute seule ? demanda-t-elle en restant assez éloignée.
— Je t'attendais, bien sûr, répondit la vieille femme d'une voix claire alors qu'elle était habituellement chevrotante.
— Ah oui ? Et pourquoi ?
— Tu sais, je ne t'en veux pas. Cela arrive à tout le monde de sortir du droit chemin. Les vampires sont très doués pour troubler les esprits, même les plus forts.
— Les Bluttrinker aussi
, maugréa l'adolescente en reculant d'un pas avec un mauvais pressentiment.
— Tu ignores encore beaucoup de choses à leur sujet. Crois-moi, ils ont beaucoup à nous apprendre.
— On doit les exterminer comme les autres et pas pactiser avec eux !
s'indigna la brune, révoltée de voir sa grand-mère défendre ces monstres.
— Alors dis-moi, pourquoi tu n'as pas encore ôté la vie à ce De Loménie ? rétorqua l'aïeule avec un petit sourire satisfait.
— J'attends le bon moment, c'est tout.

______Cette dernière réplique n'avait paru convaincante à personne, mais Alexianne n'avait pas su quelle autre réponse donner. Elle avait seulement voulu écourter la conversation qui prenait une tournure de plus en plus étrange. A croire que sa grand-mère avait été envoyée pour convertir le seul élément récalcitrant de la famille.
______La jeune Gardienne traversa rapidement le salon pour monter les escaliers, mais elle ne put atteindre les marches à temps : une force invisible la fit reculer violemment. Sous la force du choc, elle tomba sur le dos à l'autre bout du salon. La colère avait laissé place à l'étonnement : d'où provenait cette énergie spectaculaire ? Instinctivement, son regard se posa sur sa grand-mère qui semblait toujours aussi sereine dans son fauteuil. Elle la dévisagea un moment, d'abord sans comprendre. Cette femme était devenue trop âgée pour être encore capable d'utiliser la télékinésie, surtout avec une telle violence. Mais plus Alexianne la regardait et moins elle doutait. Il fut une époque où cette vieille dame avait été dotée d'un don surpassant tous les sorciers de sa génération. La télékinésie avait été son domaine de prédilection et elle avait tué beaucoup de créatures grâce à sa force d'esprit.
______L'adolescente voulut se relever, mais la même puissance invisible l'en empêcha, la maintenant au sol sans douceur. Elle tenta de la repousser, mais elle luttait contre un pouvoir beaucoup plus fort, ce qui rendait ses tentatives inutiles.

— Je te l'ai pourtant dit : tu as encore beaucoup de choses à apprendre sur les Bluttrinker, déclara l'aïeule en se levant pour se diriger ensuite vers sa prisonnière.
— Il n'y a pas de Bluttrinker ici ! Espèce de folle, c'est toi qui...
— Ton jugement est faussé par ta haine. Tu prends tout beaucoup trop à c½ur.


______La sorcière voulut répondre quelque chose de cinglant, mais elle fut réduite au silence. La force s'attaqua à son cou qu'elle sentit être serré, comme si une personne tentait de l'étrangler. Des doigts invisibles s'enroulaient autour de sa gorge et exerçaient une pression qui aurait tôt fait de la tuer. La respiration d'Alexianne s'amoindrissait, l'air commençant à manquer. Les yeux exorbités de terreur, la Gardienne prit toute la mesure de la situation : tuée par sa propre grand-mère. Pourquoi sa famille s'était donnée tant de mal pour les éliminer, elle et sa s½ur ? Ce fût la dernière chose à laquelle elle pensa avant de sombrer dans l'inconscience.


+ + XVIII. Apparences trompeuses+ +



______Andras et Alexei attendaient devant la maison des Dû Lou sans se douter un seul instant de la situation délicate dans laquelle se trouvait leur alliée. Le soleil commençait à décliner dans le ciel et aucun bruit ne leur parvenait depuis la demeure. Toujours aussi impatient, le démon faisait les cent pas tout en pestant, tandis que le sorcier, imperturbable, somnolait contre le tronc d'un arbre. Aucun d'eux ne se souciait de savoir si Alexianne avait trouvé ce qu'elle cherchait ou si elle avait besoin d'aide : Alexei supposait qu'il l'entendrait par télépathie ou bien seulement hurler comme elle savait si bien le faire et Andras était trop occupé à bougonner dans son coin. Mais la patience n'était pas le fort des créatures des Enfers : le brun en avait assez d'user le trottoir. Il s'arrêta et fit face à la maison pour la regarder d'un ½il mauvais. Il était décidé à entrer: un élan de courage était si rare chez les démons qu'il fallait en profiter immédiatement. Il gravit les marches du perron et ouvrit la porte sans s'annoncer avant. A ce moment-là, il vit le corps d'Alexianne étendu au bout du couloir, sa grand-mère près d'elle. La vieille femme observa l'intrus avec calme, mais Andras savait que ce n'était pas bon signe. Il devait agir vite et sa réaction fut si rapide qu'il se surprit lui-même. Après avoir lâché un modeste "putain !", il lança une boule de feu sur l'aïeule en étant persuadé d'atteindre sa cible. Mais son projectile s'essouffla et s'éteignit en bout de course. Avant de comprendre que c'était une vieille Gardienne décrépite qui en était la cause, le démon fut repoussé violemment dehors. Son corps finit sa chute contre un arbre proche d'Alexei qui se réveilla en sursaut. Le sorcier eut à peine le temps de tout saisir qu'il se fit attrapé par le col puis dressé sur ses deux pieds par son allié.

— Terminée la sieste ! C'est quoi cette folle furieuse ?! hurla le brun en pointant du doigt ce qu'il appellerait désormais "la maison des horreurs".
— C-C'est... bafouilla Alexei, pris au dépourvu face à cette femme âgée qu'il avait toujours connue apathique.

______L'aïeule les regarda, impassible : aucune pitié pour sa petite fille qui gisait à ses pieds comme un cadavre ni même pour ses deux adversaires qui ne lui paraissaient pas redoutables. Elle ne ressentait rien, pas même un pincement au c½ur lorsqu'elle baissa les yeux sur sa descendante inerte.
______Voir ainsi le corps d'Alexianne révulsa Alexei. Il ne la laisserait jamais finir comme sa s½ur. Elle ne pouvait pas mourir. Pas maintenant. C'était inconcevable. Bouleversé par ce corps d'apparence sans vie, il se détacha de l'emprise du démon et courut vers l'entrée pour essayer de la secourir. Sa tentative fut aussi inutile que celle d'Andras. Avant d'avoir pu atteindre le perron, le sorcier s'arrêta subitement, comme si un mur le séparait des Dû Lou. Une force invisible le tint fermement par la gorge, puis le repoussa plus violemment encore contre un arbre. Sa tête heurta le tronc et il perdit connaissance.
______Le brun avait profité de cette occasion pour se téléporter à l'intérieur, saisir Alexianne par la cheville et se téléporter de nouveau à l'extérieur avec elle. Son intervention n'avait duré que quelques secondes, exactement le même temps qu'il avait fallu à la grand-mère pour assommer Alexei. L'atterrissage d'Andras avait été moins doux que ce qu'il aurait souhaité et il s'écrasa sur le Gardien sans ménagement, la jeune fille à ses côtés. Se téléporter seul était un jeu d'enfant, mais il était incapable de le faire avec d'autres personnes, sauf si celles-ci étaient mortes. Cela fonctionnait aussi si elles étaient inconscientes, mais il dépensait alors beaucoup d'énergie et il risquait des complications : il ne voulait pas imaginer la tête d'Alexianne si elle se réveillait avec un ou deux doigts en moins...
______Andras se releva, étourdi et chancelant. Ils n'étaient pas encore sains et saufs : ils devaient s'en aller le plus rapidement possible de ce monde avant que la grand-mère ne décide de tous les tuer. Par chance, du moins le démon l'espérait, le jeune homme n'avait pas retrouvé ses esprits après avoir perdu connaissance. Il était donc possible pour Andras de se téléporter dans un autre monde avec les deux adolescents. En théorie. Il n'avait encore jamais eu l'occasion de mettre ce savoir en pratique. Mais le temps n'était plus à la réflexion : il fallait agir. Le brun se saisit des deux corps en leur prenant la main et ils se volatilisèrent tous les trois vers le monde des ignorants sous les yeux inexpressifs de la vieille dame. Une fois partis, elle referma la porte d'un geste sec et avec un air qui montrait à quel point elle était sûre d'elle.


+ + XVIII. Apparences trompeuses+ +



______Le trio avait atterri dans la masure de la forêt, seul lieu qui pouvait encore leur apporter un minimum de sécurité. Andras avait d'abord pensé à Kénaël, mais il n'avait plus eu la force de se battre pour ses opinions. Le démon était éreinté et cette dernière téléportation avait fini par attribuer la victoire à la fatigue. Lorsque son corps avait touché le sol poussiéreux, le brun s'était évanoui.

______Une voix lointaine criait. Des secousses agitaient le corps d'Andras et celui-ci dut faire un effort qui lui parut titanesque afin d'ouvrir les yeux. Ses paupières lui semblaient si lourdes qu'il eut des difficultés à les soulever. Il dut se concentrer pour revenir à lui et se souvenir de la grand-mère qui les avait attaqués. Peu à peu, des images lui revinrent en mémoire et il réussit à tout remettre en ordre dans son esprit. Toutefois, il ne comprenait pas pourquoi Estéban se trouvait avec eux, en train de le secouer comme un prunier pour le faire revenir à lui. Reprenant ses vieilles habitudes, le démon le repoussa avec un juron et se mit debout, feignant d'être de nouveau parfaitement en forme. Mais la réalité était tout autre : un vertige le prit soudainement et il dut se tenir à un mur pour éviter de tomber.
______Paniqué, Estéban s'occupa du réveil de son frère tout en jetant des coups d'½il angoissés à Alexianne qui ne bougeait pas. Pendant ce temps, le brun lui expliqua rapidement la situation. Son allié n'y comprit pas grand-chose, mais il ne fut pas très étonné : son père l'avait prévenu que la grand-mère d'Alexianne avait fait preuve d'une énergie redoutable et inhabituelle lors de l'attaque des Dû Lou contre les Dû Corbin. Il n'avait aucune explication et cela commençait à être inquiétant.
______Après quelques minutes, Alexei cligna plusieurs fois des yeux et reprit doucement ses esprits. Il ne comprit pas immédiatement ce qu'il faisait dans cette vieille maison, mais il remercia Andras de les avoir sauvés de ce pétrin. Sans lui, il ne savait pas ce qu'il serait advenu d'eux. Encore une fois, ils avaient échappé au pire. Mais lorsque le sorcier tourna la tête et vit le corps inerte d'Alexianne, la réalité le rattrapa et une bouffée de panique le prit à la gorge. Si les deux garçons s'en étaient sortis avec quelques bosses, la jeune fille se trouvait dans un état bien plus grave. Cela faisait peut-être trois ans que les deux sorciers ne s'entendaient plus, mais Alexei n'avait jamais souhaité sa mort. La voir dans un état similaire au cadavre d'Eileen lui rappelait à quel point il souffrait encore de la perte de cette personne si chère à ses yeux. Ce fameux jour, il s'était senti abandonné, déchiré en deux comme s'il avait perdu une partie de son âme : il ne voulait plus de ce sentiment abominable qui lui arrachait les entrailles.
______Les pensées macabres de son jumeau résonnaient dans la tête d'Estéban qui s'efforçait de ne pas penser au pire. Mais comment ne pas se souvenir d'Eileen dans cette situation ? Il se devait de rester dans le présent et de tout tenter pour sauver sa meilleure amie. La pâleur de son visage ne présageait rien de bon, mais après avoir cherché son pouls il distingua un battement, puis deux. Elle respirait. C'était tout ce qui importait. Il ne pouvait pas perdre plus de temps et se hâta de chercher une solution. L'adolescente n'avait aucune blessure physique apparente et personne ne savait ce qui s'était produit avec sa grand-mère. Le mystère restait entier, ce qui accentua la crainte des jumeaux.
______Tout à coup, Estéban se tourna vers Andras avec un regard terrifié mais déterminé :

— Comment on contacte Adriel ? demanda-t-il avec un léger tremblement dans la voix.

______Le démon eut l'air gêné et garda le silence. Il aurait aimé lui donner la réponse qu'il attendait, mais il en était incapable. Le sort d'Alexianne ne lui était pas indifférent, il se surprenait même à s'inquiéter pour elle, mais il ne pouvait rien faire pour l'aider.

— Andras !! cria le sorcier, à bout de nerfs.
— C'est impossible !!
— Tu crois que c'est le moment de plaisanter ?!
— Il y a que les ignorants qui peuvent contacter ces stupides angelots, alors me fais pas chier !
— Merde !
lâcha le blond en frappant le sol de son poing.

______Alexei regarda la scène, impuissant. Deux Gardiens et un démon réunis mais incapables de changer la situation. Il n'y avait qu'un ange qui aurait le pouvoir de sauver Alexianne et Adriel était le seul qu'ils connaissaient. Ils n'avaient d'autres choix que d'attendre, espérer et prier peut-être. Les sorciers n'étaient pas croyants, mais Estéban était prêt à remercier le Ciel chaque jour si un miracle survenait.

— Et si on téléphonait à la rouquine pour qu'elle appelle Adriel ? suggéra Andras à court d'idées.
— T'es bête ou quoi ? cracha Alexei. Aucun sorcier n'a ce genre de trucs. Et si cette baraque en ruine avait l'électricité ça se saurait.
— Vous les sorciers, vous êtes peut-être nuls pour tout ce qui est "nouvelle technologie", mais nous les démons on sait s'en servir
, se moqua le brun en agitant un portable devant le nez des jumeaux.
— Ah ouais et tu étais tellement proche d'Ophély qu'elle t'a filé son numéro, c'est ça ?
— Le numéro de Kénaël fera l'affaire, monsieur-je-sais-tout-mieux-que-tout-le-monde.


______Le démon parcourut sa liste de contacts, mais au moment où il trouva le bon numéro, quelqu'un lui arracha le téléphone des mains.

— Vous n'aurez pas besoin de cette chose, déclara soudainement une voix masculine.

______Adriel se dressait devant eux, fier et imposant. Andras tenta de se convaincre que ce n'était que l'effet de ses vertiges. S'il avait été en pleine possession de ses moyens, il aurait rabattu le caquet de ce coq qui se pensait tout permis.
______Une lueur d'espoir raviva le regard des jumeaux. L'homme qu'ils attendaient désespérément était enfin présent. Ils n'en croyaient pas leurs yeux ! Bientôt, Alexianne se réveillerait et ce cauchemar ne serait plus qu'un mauvais souvenir. A cette idée, Estéban soupira de soulagement.

— Tu tombes à pic, toi. Un timing un peu trop parfait, si tu veux mon avis, remarqua Andras, suspicieux.
— Faites quelque chose, je vous en prie ! implora Estéban, impatient.
— A une seule condition... répondit très sérieusement l'ange en regardant le sorcier dans les yeux.

______Les trois eurent la même réaction : ils étaient choqués et même plus encore. Avaient-ils seulement bien entendu ? Ou étaient-ils tous devenus sourds ? La situation était grave, Alexianne était entre la vie et la mort, et Adriel s'amusait à leur faire du chantage. Les jumeaux commençaient à croire qu'il était plus démoniaque qu'Andras lui-même. Ils connaissaient mal les êtres célestes, mais n'étaient-ils pas censés faire le bien autour d'eux et protéger les plus faibles ? Certes, Alexianne n'était pas la sorcière la plus aimable et Adriel avait le droit de la détester, mais il n'existait aucune raison suffisante pour la laisser mourir.

— Mais qu'est-ce que vous racontez ?! Sauvez-la, bordel ! s'écria Alexei, interdit.
— Ma condition est la suivante : revenez chez Kénaël et faites en sorte que tout se passe pour le mieux, déclara l'ange, impassible.

______Alexei continua de s'époumoner : tous les noms d'oiseaux y passèrent et Andras fut même étonné de la grande variété d'insultes dont disposait le blond. Adriel l'ignora et continua de fixer Estéban, attendant sa réponse. Le sort d'Alexianne n'était pas important aux yeux de l'ange : il ne l'avait jamais appréciée et elle s'en était pris physiquement à Ophély. Depuis ce jour, il avait cessé de croire qu'elle pouvait avoir des qualités, même profondément enfouies. Il ne voyait qu'une sorcière cruelle et égoïste qui méritait un destin misérable. Il aurait préféré la laisser périr, mais il avait trouvé le moyen de profiter de cette situation. Si Estéban était prêt à tout pour sauver son amie, il n'hésiterait pas à accepter cette condition, si futile comparée à la vie d'Alexianne.
______Les poings serrés, Estéban communiqua dans un simple regard toute la rancune qu'il avait pour l'ange. Malgré lui, il était obligé d'obtempérer. Il n'avait aucune confiance en Kénaël, et désormais il se méfierait plus que jamais des anges, mais pour rien au monde il ne mettrait la vie d'Alexianne en jeu.

— Très bien, souffla-t-il à contrec½ur.
— Parfait, répondit Adriel en s'approchant du corps de la sorcière. Partez immédiatement.
— Pas question !
s'exclama Alexei, furieux. On reste là jusqu'à ce que vous l'ayez sauvée !
— Laisse, on y va
, intervint son frère en l'entraînant dehors.

______Andras fut le seul à rester, veillant à ce que l'ange tint sa parole. Il le connaissait depuis longtemps, mais il commençait à douter de sa bienveillance. Auparavant, il n'aurait jamais agi de façon aussi insensible et intéressé. Il était prêt à beaucoup de sacrifices pour le bien de ses protégés, mais pas jusqu'à mettre en péril la vie des autres. Cette fois, l'ange était si déterminé à permettre une alliance qu'il usait de moyens démoniaques pour arriver à ses fins. Andras en avait froid dans le dos.

______Les jumeaux marchèrent en silence jusqu'à la demeure des De Loménie. Ils n'avaient pas besoin de mettre de mots sur leurs sentiments, sachant déjà ce que l'autre pensait. Ils étaient soulagés pour Alexianne, mais éc½urés par les agissements d'Adriel. Un autre problème se profilait à l'horizon à cause de sa moralité douteuse : Ophély devait-elle être mise au courant ? Elle avait une confiance aveugle en son ange gardien, mais celui-ci venait de prouver qu'il ne reculerait devant rien pour atteindre son objectif. Il n'était pas digne de confiance. Mais Estéban ne pensait pas seulement à la sensorielle, car il devait aussi réfléchir à un moyen de persuader Kénaël à accepter de nouveau une alliance. Alexei ne se faisait pas trop de soucis pour cela : il suffirait de lui annoncer qu'Alexianne avait frôlé la mort et il changerait d'avis aussitôt.

______Les deux Dû Corbin prenaient peu à peu conscience de la situation épineuse dans laquelle ils se trouvaient. L'attaque de la grand-mère d'Alexianne avait été révélatrice. Cette dame âgée qui avait toujours veillée sur sa petite fille était devenue une machine à tuer. Ils ne se battaient plus seulement contre les Bluttrinker, mais aussi contre des sorciers, des personnes du même monde, de la même race. Les Dû Lou étaient leurs ennemis, autant que ces monstres assoiffés de sang. Cette bataille prenait une tout autre dimension.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.225.38.2) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Minilod

    22/02/2016

    j'adore !!!!

  • Forbidden-Terrified

    07/09/2015

    "tous les noms d'oiseaux y passèrent et Andras fut même étonné de la grande variété d'insultes dont disposait le blond."

    J'aime l'étonnement d'Andras xD Genre Estéban peut être aussi vulgaire xD

  • La-Voie-Du-Sabre

    10/07/2015

    Ptin ça m'énerve, DEUX fois elle SAIT que c'est un fucking piège et elle y va quand même. Elle m'éneeeeeeeeerve.
    Alexei je l'aime toujours ♥

    Bref, j'ai rattrapé mon retard. Hallelujah. C'était sympa, ce petit moment de lecture. Merci beaucoup =D
    A bientôt ;)
    Bises,
    SOD

  • avalon-325

    09/07/2015

    Ouah… j'y crois pas il est sérieux Adriel et surtout t'es sur que c'est un ange?!! Il leur a fait du chantage cet ange de pacotille!! C'est la vie d'Alexianne qui est en jeux la pas un vulgaire objet!! En plus cet abruti il veut la tuer ou j'ai mal compris?!!
    Sa grand mère est du côté des méchants?!! Je pensais qu'elle était gentille moi, c'était la seule de la famille en qui je croyais!! Et elle elle essaye de tuer sa petite fille?!!
    Enfaite tout le monde veux la tuer??😜😜
    La réaction de notre demon m'a fait très très très plaisir!! Comme quoi il adore vraiment Alexianne!!
    Je pense comme Alexeï en se qui concerne Kenael, dès qu'il va savoir ce qui est arrivé à la gardienne il va tout de suite les accepté!!
    En gros super chapitre plein de rebondissements au quel on ne s'attend pas du tout!!
    J'ai trop hâté de lire la suite!!

Report abuse