++IV. Indiscrétion++

______La lune était déjà bien haute dans le ciel. Le sommeil avait gagné la plupart des ignorants de la ville et les rues respiraient le calme. Toutefois, au bout d'une allée, les habitants d'une grande demeure n'avaient pas encore fermé les yeux. Un homme aux cheveux bruns mi-longs était assis dans un fauteuil en cuir noir face à la cheminée allumée, unique source de lumière du salon. Les flammes se reflétaient dans ses prunelles marron et donnaient des airs lugubres à cette pièce où tous les rideaux étaient tirés. Ses longues jambes étaient croisées et étirées devant lui et ses doigts pianotaient doucement l'un des accoudoirs. Son impatience le trompait, malgré l'impassibilité que renvoyait son visage. Son corps entier semblait avoir été gravé dans du marbre, telle une statue grecque. Mais lorsqu'il bougeait, grâce et souplesse imprégnaient ses mouvements.
______Une jeune femme se trouvait debout, adossée au mur. Ses cheveux bleus, coupés en un carré strict, contrastaient fortement avec le physique simple de l'homme. Elle avait l'air d'être son opposé : petite taille, quelques rondeurs et une cicatrice au-dessus du sourcil gauche. Ses traits étaient tendus, son dos droit et ses yeux rouges fixés sur la porte de façon menaçante. Soudain, elle tourna la tête vers la fenêtre à ses côtés et tendit l'oreille. Elle souleva légèrement le rideau pour jeter un coup d'½il dehors et vit une adolescente sauter au-dessus du portail.

______— Une intruse vient de pénétrer dans la cour, l'informa-t-elle d'une voix étonnement grave.
______— Alexianne Dû Lou, murmura l'homme sans bouger.

______La jeune femme acquiesça silencieusement. Elle le regarda avec beaucoup de respect, attendant sa décision, mais il ne prononça pas un mot supplémentaire. Il ne cessait de fixer les flammes pour lesquelles il semblait avoir une admiration particulière. Sa respiration était très lente, à tel point qu'on aurait pu penser qu'il dormait. Il était simplement apaisé, rassuré par cette nouvelle présence qui avait pénétré sur son territoire. Il aurait dû être inquiet qu'un Gardien vînt troubler sa tranquillité, mais il avait été prévenu du danger imminent. Il était le mieux placé pour parler de cette menace et il était prêt à la repousser, même si pour cela il devait s'allier à ses pires ennemis.


+ + IV. Indiscrétion+ +



______La sorcière avait pris la décision de revenir sans Estéban, bien que celui-ci eût tenté de lui faire entendre raison jusqu'à ce que leur communication télépathique soit interrompue. Lorsqu'elle était entrée dans le monde des ignorants, elle n'avait plus eu la possibilité d'entendre les pensées de son ami. Ils devaient être dans le même monde pour que la télépathie fonctionne. Ainsi, elle avait été débarrassée de ses conseils incessants et insupportables. Arrivée à destination, elle avait grimpé à un arbre puis sauté de l'autre côté du portail. A présent, elle faisait le tour du propriétaire pour trouver une entrée différente de la grande porte, mais ses recherches restèrent infructueuses. Alexianne n'eut pas d'autres choix que de pénétrer à l'intérieur par l'accès principal. Mais avant de se précipiter comme elle en avait l'habitude, elle plaqua son oreille contre la surface en bois, espérant entendre du mouvement. Pourtant, tout était calme. Personne ne semblait l'attendre derrière la porte pour la prendre par surprise et la tuer. Cela lui parut étrange, car elle avait vu un rideau bouger lorsqu'elle était à l'extérieur. Elle savait qu'elle avait été repérée, mais cela ne l'avait pas empêchée de continuer. Il était très difficile de surprendre un vampire, surtout si l'on pénétrait sur son territoire sans y avoir été invité. Leur ouïe était exceptionnelle et leur odorat très développé. Personne ne pouvait passer inaperçu près d'un vampire, encore moins dans sa propre maison. Mais la Gardienne n'en avait cure : elle tuerait ce monstre.
______Son sabre dans une main, prête à trancher le premier ennemi qui se présenterait à elle, la jeune fille progressa avec la plus grande prudence. En prenant sur sa gauche, elle tomba sur la cuisine où de nombreux placards étaient remplis de nourriture en conserves. Alexianne ouvrit le réfrigérateur pour vérifier si le maître de ces lieux n'était pas amateur de sang humain, mais elle ne trouva rien de plus banal qu'un bocal de cornichons et de la mayonnaise. Une chose était certaine : ils n'avaient pas fait les courses depuis un moment.
______Une fois revenue dans le hall d'entrée, l'adolescente se dirigea vers la droite qui menait à un long couloir. Aucune lumière n'était allumée, elle avançait dans le noir le plus complet. De sa main libre, elle tâtonnait le mur à la recherche d'un interrupteur, mais il n'y avait rien. Elle fut obligée d'évoluer dans l'obscurité, entourée de ténèbres angoissantes. La traversée de ce corridor lui parut interminable, presque insoutenable. A chaque pas, sa respiration se faisait plus courte et saccadée. Sa poitrine se compressait et lui provoquait de violentes douleurs. Elle essaya d'inspirer profondément et calmement, mais cela ne faisait qu'aggraver la situation. Elle avait la désagréable sensation que l'air se raréfiait. Plus elle se rapprochait de cette porte au fond du couloir, plus l'angoisse montait. Cela ne faisait plus aucun doute : un vampire se trouvait dans la pièce vers laquelle elle se dirigeait. Cette impression de suffoquer ne pouvait pas la tromper : chaque fois qu'une de ces créatures se tenait à proximité, son c½ur s'emballait et un crucial manque d'air se faisait ressentir. Alexianne en connaissait très bien la cause, mais elle s'était juré de ne jamais y penser. Au lieu de ça, elle souffrait en silence pour qu'aucun de ses ennemis ne profitât de sa faiblesse. Elle se tenait droite et fière, menaçante, prête à fracasser la porte pour faire une entrée assourdissante dans ce salon. Son instinct lui conseillait pourtant de rebrousser chemin pour revenir plus tard avec des renforts. Un demi-vampire c'était une chose, mais un vampire en était une autre. Et s'il se nourrissait de sang humain, elle n'en sortirait pas vivante, aussi douée fût-elle. Mais la Gardienne était têtue et lorsqu'elle avait une idée en tête, personne ne pouvait la lui enlever. Elle avait décidé de s'introduire et de se mesurer à ce vampire, alors elle ne reculerait pas.

______La brune entra avec fracas. Elle ouvrit la porte et la poussa si brutalement qu'elle claqua contre le mur. Lorsqu'elle remarqua la présence d'une deuxième personne, son corps se raidit. Elle l'identifia rapidement comme un demi-vampire. Cette jeune femme avait l'air féroce, comme la plupart des créatures de son espèce. Elle était toujours debout près de la fenêtre, mais son regard était fixé sur Alexianne. Elle suivait tous ses mouvements: à la moindre tentative d'attaque, elle se jetterait sur elle pour la mettre en pièces. C'était mal connaître la Gardienne qui la brûlerait en un claquement de doigts grâce aux flammes de la cheminée. Alors qu'habituellement les vampires détestaient le feu, l'homme l'admirait toujours avec une certaine nostalgie. Tout en lui respirait la quiétude: sa façon nonchalante d'être assis, son visage inexpressif, ses muscles détendus et sa passivité complète face à l'arrivée tonitruante d'un ennemi. Il avait tourné lentement la tête vers Alexianne sans montrer une seule once d'étonnement. Il la regarda un instant pour la détailler, puis il se détourna pour se concentrer à nouveau sur les flammes, non sans la saluer poliment.

______— Je sais ce que vous êtes, pas la peine de faire semblant, cracha la sorcière.
______— Nous savons également ce que vous êtes, rétorqua le vampire sur un ton neutre.
______— On va sauter les présentations alors.

______Alexianne voulut avancer pour attaquer d'abord la demi-vampiresse qui semblait protéger l'autre, mais ses pieds ne bougèrent pas d'un millimètre. Elle y mettait pourtant toute sa force et sa volonté, mais il n'y avait aucun changement : elle était clouée au sol par une puissance invisible. Elle observa ses jambes pour essayer de comprendre la situation. Ses chaussures avaient l'air normal, rien n'entravait ses mouvements et pourtant elle était incapable d'avancer ou de reculer. Son regard se posa enfin sur le brun qui avait détourné les yeux de la cheminée pour l'observer.

______— Qu'est-ce que vous m'avez fait ?! cria l'adolescente, furieuse.
______— Mademoiselle Dû Lou, comprenez bien que je ne peux pas vous permettre de nous attaquer, surtout sans raison. Il serait regrettable que nous en venions aux mains.
______— Comment vous connaissez mon nom ? Et libérez-moi tout de suite !!
______— La réputation de votre famille n'est plus à faire
, répondit-il sombrement. Rangez votre arme, écoutez-moi attentivement et après seulement vous pourrez décider de notre sort. Cela vous convient-il ?

______La Gardienne n'appréciait pas du tout la situation. Sa poitrine lui faisait de plus en plus mal et sa vue commençait à se troubler à cause du manque d'oxygène. Elle regrettait de ne pas avoir obligé Estéban à l'accompagner. Mais si ce vampire était capable de l'empêcher de bouger et d'utiliser ses pouvoirs, il devait être un grand consommateur de sang humain. Même avec l'aide de son ami, elle n'aurait rien pu faire pour le contrer. Elle avait été bien orgueilleuse de croire qu'elle aurait pu s'en sortir seule. Elle était tombée dans le piège du démon tête la première sans se préoccuper du danger. Les êtres des Enfers s'étaient peut-être alliés à ce monstre pour se débarrasser d'elle... Alexianne frissonna à cette idée. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas retrouvée en mauvaise posture face à un vampire. Elle ne croyait pas à ses belles phrases bien tournées. De telles paroles ne pourraient jamais réussir à l'amadouer. Il ne savait pas à qui il avait affaire !
______Les deux ennemis ne se lâchèrent pas du regard durant de longues minutes. Ils se méfiaient beaucoup l'un de l'autre, même si le vampire ne le montrait pas. Bien qu'elle eût peu de chances contre lui, il devait admettre qu'elle était dangereuse, surtout lorsqu'elle laissait exploser sa colère. Mais il ne voulait pas provoquer un conflit, encore moins tuer un Gardien, ce qui ne lui attirerait que des ennuis.
______La sorcière avait conscience de son désavantage, alors elle se résolut à accepter d'écouter ce qu'il avait à dire. Elle rangea son sabre à contrec½ur, puis le brun lui fit signe de s'asseoir dans le deuxième fauteuil à côté de lui. En guise de réponse, il eut droit au regard le plus noir et haineux d'Alexianne. Celle-ci resta debout, droite comme un piquet, malgré la douleur dans sa poitrine. Elle essayait de reprendre une respiration normale, de se convaincre des bonnes intentions de ce vampire, mais elle ne le verrait jamais autrement que comme une abomination à exterminer.

______— Vous avez peur des vampires, ou plutôt de tout ce qui est différent d'un sorcier.
______— Je n'ai pas peur et je vous emmerde
, trancha Alexianne en serrant les poings.
______— Alors pourquoi chasser les vampires ? La plupart d'entre nous habitent le monde des ignorants en essayant de s'y intégrer le mieux possible.
______— C'est de ça que vous voulez parler ? C'est pour ça que ce connard de démon m'a envoyée ici ? Pour philosopher sur la chasse aux vampires ? On nage en plein délire !
______— Bien sûr que non. D'abord, je tiens à nous présenter : je suis Kénaël De Loménie. Et voici Kira, une amie. Quant au démon son nom est Andras et il est venu m'avertir d'une menace contre laquelle nous allons devoir nous battre.
______— "Nous" ?
pouffa la sorcière. Elle est bien bonne celle-là ! Quelle que soit cette prétendue menace, elle ne sera jamais assez dangereuse pour que je sois obligée de m'allier à... vous, conclut-elle avec une mine dégoûtée.
______— Vous connaissez surement la légende qui parle des... Bluttrinker ? s'enquit-il dans un murmure presque religieux.

______La jeune fille le regarda, stupéfaite. Elle n'en croyait pas ses oreilles. C'était sans doute une mauvaise blague. Elle n'avait jamais entendu ce nom dans la bouche de quelqu'un. Elle avait pris connaissance de cette légende dans des livres anciens de la bibliothèque. C'était une histoire comme une autre, comme un conte qu'on racontait aux enfants pour leur faire peur. Ce n'était pas réel. Pourtant, ses dires avaient éveillé sa curiosité. Poussée par l'envie d'en apprendre plus, sa respiration s'était un peu apaisée. A présent, son c½ur ne battait plus à tout rompre, mais son rythme cardiaque restait tout de même élevé. La tension dans la pièce était palpable.

______— A voir votre mine horrifiée, je suppose que oui, continua Kénaël. Je vous vois déjà me contester parce que ce n'est qu'une légende. Mais dans toute légende, il y a une part de vérité. Ils existent et ils sont de retour, termina-t-il sur un ton grave.
______— Vous êtes cinglé, souffla la sorcière.
______— Et vous colérique, répliqua le vampire avec un sourire en coin.
______— Très drôle... grinça la Gardienne. Maintenant vous allez me dire ce que vous savez avant que je vous tue ! ordonna-t-elle en dégainant son sabre pour le pointer sur lui.

______Au même moment, Kira se jeta sur Alexianne pour la désarmer et la menacer de sa main qui produisait des étincelles. Elle savait générer de l'électricité et la changer en foudre. Elle avait donc été une sorcière avant d'être transformée en demi-vampire. Ces créatures gardaient leur pouvoir lié à un élément, seule chose qui les différenciait des ignorants transformés. Si elle la touchait, l'adolescente serait grillée sur place. La sorcière n'avait plus aucun moyen de se défendre, à part le combat au corps à corps, mais tous les membres de la jeune femme étaient entourés d'énergie sous haute tension. Alexianne essaya de repousser son ennemie grâce à la télékinésie, mais cette faculté était également hors d'usage. Son inefficacité la rendait folle de rage. L'envie de les tuer tous les deux était montée d'un coup. Elle faisait peu de cas de ce qu'il avait à dire. Sa tête sur un plateau était tout ce qu'elle souhaitait. Par malheur, le vampire était le seul à pouvoir arrêter son amie. Il se leva d'un geste souple, presque félin. Il s'approcha lentement tout en les observant attentivement. Elles avaient la même haine : l'une pour les vampires, l'autre pour les chasseurs. Il connaissait bien ce sentiment destructeur.
______A côté de Kira et d'Alexianne, Kénaël paraissait très grand. Sa carrure n'était pas impressionnante, mais il se dégageait un certain charisme de sa démarche assurée. Son regard chocolat était dur et imposait le respect. Il avait l'âme d'un meneur : il n'aimait pas que ses décisions fussent discutées. Mais avec une telle sorcière, il devrait apprendre à se servir de l'art de la diplomatie avec finesse. A présent, il était si proche d'elle qu'il aurait pu la toucher, mais il s'abstint de faire un seul mouvement dans sa direction. Il se contenta de planter son regard dans le sien. Les mains de l'adolescente devinrent moites et une sueur froide coulait le long de son dos. S'il voulait la tuer, il n'aurait aucun mal à le faire. Elle était à sa merci. Alors qu'elle était persuadée de vivre ses derniers instants, le brun posa une main rassurante sur l'épaule de son amie.

______— Du calme, Kira. Nous pourrions nous attirer des ennuis s'il lui arrivait le moindre mal.

______Les étincelles disparurent aussitôt, mais la jeune femme ne cessait de regarder leur ennemie avec dégoût. Malgré l'interdiction de Kénaël, elle se tenait toujours prête à affronter la Gardienne si elle redevenait menaçante. Elle s'éloigna tout de même de quelques mètres lorsqu'Alexianne abaissa son arme. Elle tenait fermement son sabre, si bien que les jointures de ses mains avaient blanchi. Son corps était toujours possédé par la rage de tuer et la honte d'être incapable d'utiliser ses pouvoirs. Elle essaya de pénétrer l'esprit du vampire pour découvrir le moindre de ses secrets, mais elle se heurta à du vide. Cela la rendait folle de voir Kénaël capable d'entraver ses capacités avec une telle simplicité. Il avait d'ailleurs remarqué que cela ne faisait qu'aggraver son état d'énervement, alors il décida de la rendre à nouveau libre de ses mouvements. L'adolescente prit comme première précaution de reculer à une très bonne distance des deux autres sans les lâcher des yeux. "Ne jamais tourner le dos à un vampire !" était la phrase que son oncle lui répétait sans cesse.

______— Il faut que vous compreniez que nous devons mettre nos différends de côté. Nous ne devons plus être une menace l'un pour l'autre. Vous pouvez me faire confiance, tenta-t-il de la rassurer d'une voix douce.
______— Jamais je ne ferai confiance à un vampire, même si ma vie en dépendait : plutôt mourir.
______— Donc, vous ne me croyez pas quand je vous dis que les Bluttrinker sont revenus ?
______— Il faudrait déjà croire à leur existence pour penser ça
, railla la sorcière.

______Un soupir s'échappa de la bouche de Kénaël qui se rassit dans son fauteuil. Il admira une nouvelle fois les flammes pour se plonger dans une profonde réflexion. Comment convaincre un esprit aussi fermé de la véracité de ses propos ? Il était face à un obstacle qu'il n'aurait pas pensé si difficile à surmonter.

______— Supposons qu'ils aient existé... Et je dis bien "supposons" ! Pourquoi ils auraient disparu sans raison pour revenir semer la zizanie des années après ? demanda finalement Alexianne dont la curiosité était sans limites.

______Un petit sourire satisfait apparut sur le visage du vampire. Il n'avait pas eu besoin de la convaincre de quoi que ce soit : sa nature curieuse avait fait le travail à sa place. Elle se donnait une contenance en feignant l'ignorance, mais elle avait cru à leur existence depuis la toute première fois. Dès qu'elle avait découvert ces histoires à leur sujet, elle leur avait donné vie dans son esprit.
______Le brun tourna son regard vers son interlocutrice pour tenter de répondre :

______— Ils sont sournois et vicieux, mais aussi très prudents. Ils se sont cachés sans jamais éveiller le moindre soupçon.
______— Vous avez l'air d'en savoir un peu trop sur eux. La seule trace qu'on ait c'est deux ou trois bouquins miteux, alors comment vous pouvez en savoir autant ?
______— Retenez simplement que s'ils ont décidé de revenir ce n'est pas pour diriger tranquillement dans l'ombre comme ils le faisaient auparavant : ils sont revenus pour mettre à sac les quatre mondes et ils s'arrêteront seulement lorsqu'ils n'auront plus rien à décimer
, dit-il d'une voix grave.
______— Leur retour ne peut pas passer inaperçu, c'est impossible ! Et puis il paraît qu'ils n'étaient qu'une poignée : ce sera facile de les renvoyer de là d'où ils viennent, rétorqua Alexianne, peu convaincue par ses propres paroles.
______— Leur nombre ne signifie rien, il ne faut en aucun cas les sous-estimer. Et il est fort probable qu'ils aient déjà corrompu quelques membres du Gouvernement des sorciers, ce qui expliquerait pourquoi les Gardiens sont dans l'ignorance.
______— N'importe quoi !
s'écria la sorcière, indignée par cette idée saugrenue.

______L'adolescente se retourna brusquement et sortit du salon d'un pas ferme et décidé. Lui tourner le dos lui importait peu en comparaison de sa colère. Il l'exaspérait et elle ne voulait plus supporter sa présence. Surpris, Kénaël ne réagit pas immédiatement. Il regarda s'éloigner cette sorcière caractérielle qui lui donnerait beaucoup de fils à retordre dans l'avenir. S'ils étaient amenés à s'allier, il aurait du mal à s'adapter à cette tornade.
______Avant d'avoir pu atteindre la porte d'entrée, le vampire se trouva face à elle, lui barrant la route. Il avait les bras croisés sur sa poitrine et n'avait pas l'air de vouloir laisser partir Alexianne. Elle le fusilla du regard sans pour autant tenter quelque chose contre lui. L'idée même de le toucher pour le pousser lui était impensable.

______— Faites attention. Ils ont le goût du pouvoir et leurs premières cibles seront sans doute les dirigeants, y compris ceux de votre monde.

______La sorcière haussa les épaules, puis il se résigna à lui ouvrir la porte. Au moment de passer l'embrasure, Kénaël lui souhaita une bonne nuit mais elle ne répondit pas. Elle referma précipitamment le portail derrière elle, troublée par leur conversation. Rien ne lui inspirait confiance : ses manières trop polies, sa façon de parler des Bluttrinker... Il donnait l'impression d'en savoir long à leur sujet mais sans avoir l'intention de trop en dévoiler. Il était même possible qu'il fût de leur côté, chargé de semer la confusion à qui voudrait bien l'écouter. Elle ne pouvait décidément pas lui faire confiance. Mais elle devait reconnaître qu'il avait peut-être raison sur une chose : il n'était pas improbable que le Gouvernement des sorciers eût volontairement caché le retour de cette menace. Alexianne ne l'admettrait que face à des preuves accablantes, mais elle ne pouvait pas ignorer cette possibilité. Sinon pourquoi Kénaël De Loménie serait-il au courant, contrairement au Gouvernement ? Elle devait en avoir le c½ur net maintenant. Elle ne pouvait pas attendre le lendemain matin. Qu'importe si elle devait lever le Gouverneur de son lit, il lui fallait des réponses.


+ + IV. Indiscrétion+ +



______Une fois revenue dans le monde des sorciers, la jeune fille s'était rendue directement au Siège Gouvernemental. C'était un unique bâtiment en pierres blanches d'une longueur époustouflante. Il n'était pourvu que d'un étage, mais les couloirs semblaient interminables. De nombreuses fenêtres dominaient les murs, mais les volets étaient tous fermés, signe que les employés étaient partis. Alexianne ne s'attendait pas à trouver quelqu'un, mais elle savait que le Gouverneur et sa famille logeaient au Siège. L'étage leur était réservé pour assurer le bienêtre de leur quotidien. Elle ne s'inquiéta pas de la sécurité qui la laissa passer lorsqu'elle prétexta une urgence. Tous les sorciers connaissaient les Dû Lou et personne n'osait faire preuve de résistance. Il leur était tellement facile d'avoir des entrevues avec le Gouverneur qu'ils auraient pu tenter un coup d'Etat à n'importe quel moment. Etrangement, cette idée n'était jamais venue à l'esprit de son oncle.
______L'adolescente parcourait le couloir d'un pas décidé. Ses pieds s'enfonçaient dans la moquette épaisse et dorée qui recouvrait le sol. Les murs étaient de la même couleur qu'Alexianne trouvait d'un mauvais goût affolant. Chaque fois qu'elle était obligée de traverser ces corridors, elle se plaisait à les imaginer repeints à sa façon. Plus de dorure, plus de fioriture : quelque chose de simple qui ne donnerait plus cette impression de supériorité ridicule. Toute l'allure du bâtiment portait à croire que le Gouverneur était un homme d'action, né pour diriger d'une main de fer, tel un roi dans toute sa splendeur. Il n'en était rien. Ce sorcier était un lâche et il était si naïf que les Dû Lou le manipulaient à leur guise. Ce trait de caractère jouerait désormais en leur défaveur si les Bluttrinker tentaient de le corrompre.
______Lorsque la Gardienne arriva devant la porte qui donnait accès aux appartements du dirigeant, elle vit Estéban qui l'avait devancée. Son dos était appuyé contre le battant, les bras croisés sur sa poitrine. Elle lui demanda de façon peu amicale ce qu'il faisait dans cet endroit, surtout à cette heure tardive.

______— Ton esprit est ouvert : tous les sorciers un peu attentifs savent où tu trouves en ce moment ! rétorqua-t-il, inquiet.
______— Merde !
______— Pas la peine de paniquer. Tu étais tellement obnubilée par l'idée de réveiller le Gouverneur qu'on ne perçoit rien d'autre. Mais qu'est-ce qui s'est passé là-bas pour que tu ne remarques pas une chose aussi importante ?
______— Je réveille ce gros lourdaud à coups de pied au cul et je te dis
, répliqua Alexianne en essayant d'actionner la poignée.
______— Laisse tomber, j'ai déjà essayé. C'est fermé à triple tours et même la télékinésie n'y change rien.

______La sorcière maugréa quelques insultes, puis se laissa emporter par son meilleur ami à l'extérieur. Ils ne savaient pas pour quelle raison cette porte avait été aussi bien fermée, mais cela ne présageait rien de bon. Alexianne imaginait déjà des Bluttrinker à l'intérieur en train de se régaler d'un délicieux repas de sang de sorciers. Elle frissonnait à l'idée que ces monstres pussent prendre le contrôle de son monde pour le réduire à néant.
______L'adolescente raconta à Estéban la scène surréaliste qu'elle avait vécue cette nuit. Kénaël De Loménie suscitait la même méfiance chez les deux amis, mais le blond voulait lui laisser le bénéfice du doute. Quant à cette prétendue menace, il ne savait pas quoi en penser. Tout cela le troublait et pour tenter d'y voir plus clair, il avait la ferme intention de rendre une petite visite à ce vampire.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.161.40.41) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Forbidden-Terrified

    13/05/2018

    Kénaëlllllllllllllllllllllll ! *mode fangirl activé*

  • Chroniques-de-Saenearia

    23/07/2017

    Bonjour ^^

    Ce chapitre m'a bien plu, avec la menace des Bluttrinkers! Et puis Alexianne est égale à elle-même, à se mettre en danger à cause de son fichu caractère. Elle a encore eu de la chance que Kenaël ne lui veuille pas de mal!
    Lui et Kira m'ont l'air très intéressant aussi, et j'ai hâte de voir pourquoi Kira semble détester les chasseurs autant qu'Alexianne déteste les vampires.
    Et puis Alexianne qui a du mal à respirer dès qu'elle approche d'un vampire, c'est mystérieux aussi, tout ça! J'ai hâte d'en apprendre la raison!
    En tout cas j'aime toujours beaucoup ton histoire, tu poses vraiment bien ton univers, avec des personnages venant des quatre mondes et qui ont chacun leur particularité.

    Et pour répondre à ton dernier message (désolée du retard ^^') je te dirais mon avis sur les autres personnages roux de ton histoire! C'est en effet une sacrée coïncidence x)

    Bonne journée à toi!

  • i-dream-free

    12/08/2014

    J'ai lu ce chapitre assez rapidement, preuve qu'il m'a plu !

    *

    Alexianne en connaissait très bien la cause, mais elle s'était juré de ne jamais y penser. --> jurée

    J'ai beaucoup aimé la première partie de ton chapitre ! :) (et la suite d'ailleurs)

    Rien de mieux qu'une menace pour mettre du piment dans une histoire ! On en sait que très peu pour l'instant sur cette menace donc j'attends d'en savoir plus sur ce sujet.

    J'ai trouvé assez intéressant cette différence entre le vampire et la sorcière. Lui semble calme et poli alors que sa nature pourrait nous laisser penser le contraire. Et elle, c'est une vrai "tornade" comme c'est souligné dans la narration.

    J'ai apprécié aussi comment tu as transposé cette haine que voue Alexianne aux vampires. Une haine qui me semble injuste et "aveugle".

    J'ai trouvé les descriptions bien faites et la narration bien menée. Si les mots choisis sont simples, ils sont très variés.

    La fin est soignée et introduit bien le chapitre qui suit.

    *

    Amicalement,
    Ellana.

  • Angelic-instinct

    31/05/2014

    Franchement la toute première fois que j'ai lu ton histoire y'a 1 an deux ans sur ton autre compte. Bah au début j'étais en mode " ahlalala... vampire démon sorcier ange. DEJAAAA VUUUUU " Mais en fait, quand tu lis, tu t’appropries tellement tous ces univers et tu les organises, tu les régis sous certaines lois, tu en fais une petite société bien à toi. Du coup j'ai eu ce sentiment qu'un chapitre en fait o___o. Mais au niveau de l'écriture... j'ai rien de spécial à redire sérieux o___o Il n'y a rien qui me choque spécialement.. qui me fassent lever les sourcils en mode " what the fuckin fuck "

    Je pense que le jour où on te dira que c'est mal écrit... Ce sera pas légitime. Ce sera juste une histoire de goût. Après on peut ne pas aimer ton style... mais t'as un style très classique mais méga bien exploité... donc c'est super. Il y en a ils se donnent un genre et finalement... ça rentre pas parce que c'est pas maitrisé et qu'on sent qu'ils ont pas les bases nécessaires pour se permettre un style. Mais toi.... Je crois ton super pouvoir, c'est de rendre la narration " personnalisée " XDDD Walaaa si je trouve un truc à redire.. je le dirai. XDD mais je le trouve pas là. XDDDDD

  • Angelic-instinct

    31/05/2014

    Je sais pas quoi dire. *sort* *réfléchis encore*

  • Angelic-instinct

    31/05/2014

    Et les points à améliorer o_______________________o.... *réfléchis*

  • Angelic-instinct

    31/05/2014

    Et les chapitres... je sais pas si les gens ont déjà lu.. un.. je sais pas.. Haruki Murakami... Mais les chapitres sont pas si longs o__o ! Ils ont une bonne taille et quand on lit.. on subit pas ce qui reste. On est dedans et c'est super agréable de se faire promener par l'histoire. C'est fluide du coup on sent pas qu'on est en train de lire limite. XD On s'arrête pas pour dire " mais keske que c'est que cette phrase. " XDDD Les choses les plus complexes passent par des phrases simples o__o Fin c'est bien tourné et tout !

  • Angelic-instinct

    31/05/2014

    Et pour l'histoire bah l'intrigue arrive seulement mais on sent une progression o__o y'a pas de chapitres creux qui ne servent à rien et ça c'est un bon point *____* ! Et puis y'a toujours du suspens en fin de chapitres, on veut toujours savoir le " après " et y'a beaucoup de dynamisme dans tes chapitres ! D'abord parce que la troisième personne donne l'illusion de voir les personnages la raconter et aussi parce que y'a des dialogues bien placés et utiles à faire refléter le caractère des personnages !

  • Angelic-instinct

    31/05/2014

    _La sorcière maugréa quelques insultes, puis se laissa emporter par son meilleur ami à l'extérieur. Ils ne savaient pas pour quelle raison cette porte avait été aussi bien fermée, mais cela ne présageait rien de bon. Alexianne imaginait déjà des Bluttrinker à l'intérieur en train de se régaler d'un délicieux repas de sang de sorciers. Elle frissonnait à l'idée que ces monstres pussent prendre le contrôle de son monde pour le réduire à néant.

    XDD elle aussi elle est parano. Peut-être que c'est fermé à clé pour pas être dérangée la nuit. XDD OU BIEN POUR PAS ETRE GENE QUAND ON RECOIT DES BLUTTRINKER POUR LE THE.

    Esteban a prit une sage décision... Si c'est avec lui que Kénaël parle, ce sera bien plus agréable qu'avec Alexianne è_é ! Je suis pressé de voir une scène de bagarre parce que finalement après 4 chapitres on a pas encore vu de " vrais " combat où Alexianne use de son élément tout ça *___* Bon y'avait la scène du surveillant mais je veux voir ce que ça donne un gros combat tout ça ! Bref, j'en ai fini avec ce chapitre \o/

    C'était vraiment cool comme d'habitude. Franchement je suis vraiment dans l'histoire *__* Après 4 chapitres, je me suis attaché à pleins de personnages, ils ont tous une personnalité cool. Ils sont un peu " clichés " comme personnage. Mais il y a tellement de nuance dans leurs caractères qu'on peut pas se permettre de dire justement qu'ils sont clichés \o/ ! Ils ont tous une présence.... L'ange il a une présence drôle *sort en rigolant* Il me fait rire ce gars, je sais pas pourquoi. XDDDD Mais je suis vraiment attaché à tout le monde. Surtout à Alexianne, Esteban et Ophely ( YYYYY )

  • Angelic-instinct

    31/05/2014

    Ce sorcier était un lâche et il était si naïf que les Dû Lou le manipulaient à leur guise. Ce trait de caractère jouerait désormais en leur défaveur si les Bluttrinker tentaient de le corrompre.

    Ahhh... ce gouverneur... craint.... *repart prendre le thé avec les garçons*

Report abuse