++III. Ange & démon++

______Non loin du lycée, dans une maison habitée par une famille d'ignorants, le démon s'était téléporté dans la chambre d'Ophély. Il profita de son profond sommeil pour s'asseoir derrière le bureau, prendre une feuille de papier et y griffonner quelque chose. Lorsqu'il se releva pour poser son mot sur la table de chevet, il aperçut une créature qui lui était insupportable : un ange veillait sur l'endormie avec des yeux pleins de tendresse. Le visage du brun se déforma en une grimace de dégoût, alors que l'ange lui assénait un regard menaçant. Il ne le laisserait pas tenter un seul geste malveillant envers sa protégée, auquel cas il n'hésiterait pas à le renvoyer aux Enfers sans sommation. Le démon savait à quoi s'en tenir, mais il voulut tout de même s'amuser un peu. Dans le silence le plus absolu, il s'avança vers Ophély, puis il prit une mèche de cheveux entre ses doigts pour jouer avec. Les deux créatures se fixaient avec un air de défi. Le visage de l'ange était devenu très sérieux, alors que l'être des Enfers ne se départait pas de son sourire moqueur. Il se plaisait à voir ainsi son adversaire tenter de contenir sa rage. Il aurait pu le tenir éloigné, mais pour cela il aurait pris le risque de réveiller l'adolescente. Cela n'aurait pas été approprié de dévoiler son identité dans un tel lieu. Il préférait attendre le moment opportun, contrairement au démon qui n'avait que faire de ces futilités.
______Ophély murmura des choses incompréhensibles tout en se tournant sur le côté gauche. Le brun lâcha ses cheveux, puis posa rapidement sa feuille pliée en quatre sur la table de chevet. Il disparut ensuite sans un mot, alors que la jeune fille commençait à s'éveiller lentement. Lorsqu'elle ouvrit ses yeux bleus, elle crut voir une forme transparente sur le point de se dissiper. Mais après les avoir frottés pour enlever les dernières traces de sommeil, elle ne remarqua rien d'étrange. L'adolescente sortit de son lit après s'être étirée et se tourna pour chercher ses pantoufles. Elle aperçut alors le papier sur sa table de chevet. Elle vit également un stylo sur son bureau qui n'avait pas été remis à sa place initiale. Cela réveilla sa curiosité, mais elle n'avait pas le temps de s'en préoccuper : dans dix minutes, elle serait en retard en cours si elle ne se dépêchait pas un peu. D'ailleurs, sa mère était en train de l'appeler d'en bas pour son petit déjeuner.

______— Je m'habille et j'arrive ! répondit Ophély de sa voix fluette.
______— Tu vas encore être en retard !
______— On habite à deux minutes du lycée, j'ai largement le temps !


______C'était ce qu'elle répétait toujours, alors que ses retards continuaient de s'accumuler depuis le début de l'année. Elle était certes très bonne élève, mais son assiduité était le point noir de sa scolarité. La faute à son besoin considérable de sommeil : douze heures minimum, auquel cas elle devenait rapidement grognon en fin de journée. Ses nuits agitées n'arrangeaient rien. La jeune fille rêvait toujours de la même chose depuis une semaine. Elle se rendait dans une petite maison en bois, en plein milieu de la forêt qui bordait la ville, pour rejoindre trois de ses camarades de classe ainsi que quatre inconnus. Dans ce songe, elle avait immédiatement reconnu Alexianne, Estéban et Alexei mais elle n'avait jamais vu les quatre autres. Leurs visages ne lui disaient rien et il était peu probable qu'elle les eût croisés un jour. Sa mémoire photographique ne pouvait pas la tromper. Son rêve ne lui en dévoilait pas plus, ce qui commençait à l'inquiéter. Elle ne savait pas pourquoi ils se rejoignaient tous là-bas et surtout quel lien les unissait. Elle était certaine que ce songe voulait lui montrer quelque chose.
______Depuis toute petite, Ophély faisait régulièrement des rêves prémonitoires à propos de choses importantes, comme la mort d'un de ses oncles qu'elle avait prévue trois jours avant, ou au contraire sur des bricoles sans gravité. Rien ne faisait exception : si le même rêve se répétait, il se réaliserait. Toutefois, elle ne savait jamais à quel moment elle serait confrontée à l'accomplissement de son songe. Elle n'avait aucun contrôle sur ce qui était pour elle une bénédiction. Au-delà des rêves, la jeune fille pressentait souvent certaines choses. Elle se fiait régulièrement à son instinct qui ne la trompait jamais. Elle évitait des accidents inconsciemment et lorsqu'il lui arrivait de se perdre, elle retrouvait rapidement son chemin de façon très intuitive. Elle ne pouvait expliquer ce phénomène qu'elle mettait sur le compte de sa bonne étoile ou de son ange gardien. Elle se plaisait à croire à ces créatures bienveillantes, ainsi qu'à une instance supérieure qui les dirigerait du haut du Paradis. Selon elle, il y avait tellement d'évènements inexplicables que cela ne pouvait être que l'½uvre d'un dieu.

______Alors qu'Ophély choisissait sa tenue, elle se mit à siffler gaiement. Elle respirait la joie de vivre qui se communiquait à son entourage. Elle ne se départait jamais de son sourire, essayant de rester la plus optimiste possible. Elle était prête à aider son prochain, même au détriment de son propre bien-être. Souhaitant se rendre vraiment utile, elle avait intégré une association de bénévoles pour aider les plus démunis. Malgré tout, cette jeune fille pouvait se montrer réservée. Elle n'était pas à l'aise en public, mais elle faisait de nombreux efforts pour gagner en assurance. Sa petite taille ne l'arrangeait pas, seule chose chez elle qu'elle aurait voulu changer. Du haut de ses 1 m 55, elle se sentait minuscule et indifférente : une broutille dans ce bas monde, en somme. Quelques centimètres de plus ne l'auraient pas dérangée, mais la nature en avait décidé ainsi. Elle devait accepter son corps tel qu'il était. Plusieurs personnes lui avaient d'ailleurs fait remarquer que sa taille ne la rendait que plus mignonne et adorable avec ses taches de rousseur qui parsemaient ses joues rondes.
______Ophély descendit à la cuisine, dans laquelle se trouvait déjà son petit frère de douze ans qui s'empiffrait de céréales. Elle récupéra des toasts dans une assiette, puis sortit après avoir prévenu ses parents qu'elle rentrerait un peu plus tard. Une fois dans la rue, la rouquine prit le papier qu'elle avait mis dans sa poche pour le consulter. Au moment où elle allait l'ouvrir, elle sentit une présence dans son dos. Elle jeta un coup d'½il furtif derrière elle, mais il n'y avait personne. Prudente, elle rangea la feuille et continua sa route tout en mangeant. Toutefois, elle avait toujours cette sensation étrange que quelqu'un l'observait. Lorsqu'elle tourna à une intersection, elle aperçut subrepticement une forme humaine disparaître. La jeune fille aurait dû avoir peur, mais son intuition lui soufflait d'avoir confiance et de ne pas s'inquiéter.

______Arrivée devant le portail fermé du lycée, Ophély attendit qu'un surveillant vînt lui ouvrir. Au bout d'un quart d'heure, un homme s'approcha et l'emmena jusqu'à un bureau pour lui délivrer un billet de retard. Une fois chose faite, l'adolescente monta au premier étage pour rejoindre sa salle de cours. Elle se retrouva une nouvelle fois à côté d'Alexei, mais il resta étrangement très calme. Elle était persuadée qu'il avait un bon fond, malgré sa tendance à perturber la classe ou à ignorer ses professeurs avec mépris. Elle aurait voulu devenir son amie, ou au moins discuter avec lui, mais il dégageait une espèce d'aura qui le rendait inaccessible. Il ne laissait personne l'approcher, à l'instar d'Alexianne. Ces deux-là se détestaient, mais ils se ressemblaient plus qu'ils ne voulaient bien l'admettre. Ophély était certaine qu'ils pourraient s'entendre un jour s'ils faisaient des efforts chacun de leur côté. Pour le moment, ils étaient pourtant loin de se tomber dans les bras : Alexei avait eu droit à un magnifique coquard de la part de la sorcière qui n'avait pas du tout apprécié la façon dont s'étaient passées les choses la veille. Elle se souviendrait encore très longtemps du coup des sprinklers et de la salle ravagée par l'eau. Elle était bien plus furieuse que d'ordinaire. Elle avait surpris Ophély en train de la fixer et le regard noir de colère qu'elle avait reçu lui avait fait passer l'envie de l'observer. Elle restait tout de même persuadée qu'Alexianne ne pouvait pas être aussi méchante que ce qu'elle laissait croire.


+ + III. Ange & démon+ +



______Après une journée de cours épuisante, la rouquine trouva encore le courage de se rendre à l'orée de la forêt. Durant le trajet, elle sentit une nouvelle fois une présence dans son dos. Cette sensation ne la quitta pas une seconde, allant même jusqu'à l'aider à se diriger au milieu des nombreux arbres. Elle avait l'impression d'être poussée par une main chaleureuse. Elle aurait pu arpenter les lieux les yeux fermés.

______Durant sa marche, Ophély ouvrit le papier que le démon lui avait laissé le matin même. Il était resté dans sa poche toute la journée, mais elle n'y avait pas encore touché. Elle n'avait aucune idée de son contenu, mais elle préférait se montrer prudente et le lire seule.
______Sept prénoms étaient inscrits sur la feuille blanche dans une disposition bien particulière : « Adriel » et « Andras » se trouvaient respectivement en haut et en bas, tandis que « Kénaël » et « Kira » étaient au milieu, à droite. « Alexianne » « Estéban » et « Alexei » se situaient à l'opposé, à gauche. L'adolescente resta perplexe un moment, s'arrêtant au milieu d'un petit sentier. Elle réfléchissait à la personne qui aurait pu déposer cela chez elle sans se faire remarquer... Une connaissance en commun avec ses trois camarades de classe ? C'était peu probable. Dans tous les cas, elle ne voyait pas de quelle façon quelqu'un se serait introduit dans sa chambre, alors que tout était fermé à double tour la nuit. Pourtant, ce papier n'avait pas pu atterrir sur sa table de chevet tout seul. Cette énigme commençait à la rendre folle. Elle repensa alors à son rêve, dans lequel sept personnes se rejoignaient dans cette forêt. Les quatre prénoms qui lui étaient inconnus correspondaient peut-être à ces gens, mais la même question restait toujours sans réponse : qui avait écrit sur cette feuille ? Ophély avait la sensation que la solution n'était pas loin.
______Elle reprit sa marche pour sortir du sentier et s'enfoncer plus profondément dans la forêt. Elle n'avait pas peur de se perdre, car elle savait qu'elle retrouverait toujours son chemin. Son intuition la conduisait entre les arbres pour enfin la mener à la masure de son rêve. Elle s'approcha prudemment, puis s'arrêta devant la porte fermée. Elle hésitait à entrer, malgré la présence dans son dos qui l'encourageait. Elle n'était pas très rassurée face à cette maisonnette décrépite.
______Après avoir réfléchi longuement, elle se décida enfin à pousser le battant. En voyant un homme assis sur une table devant elle, la rousse sursauta. Elle bredouilla quelques excuses tout en observant curieusement cette personne. Elle ne le savait pas, mais il était le démon à l'origine de sa feuille de papier et qui avait discuté brièvement avec Alexianne et Estéban en début de journée. Il la regarda de ses yeux rougeoyants et avec un sourire carnassier, espérant ainsi lui faire peur, mais cela n'eut pas l'effet escompté.

______— C'est vous qui avez écrit ça ? demanda-t-elle en lui tendant le papier.
______— Quel sens de la déduction ! se moqua le brun. Pas étonnant venant d'une sensorielle, hein l'angelot ?
______— C'est plutôt remarquable, en fait
, répondit une voix derrière Ophély.

______L'adolescente se retourna précipitamment et vit un deuxième homme. Elle fut surprise de constater que son visage lui était familier. Elle ne l'avait jamais croisé, mais elle avait cette sensation de l'avoir déjà rencontré, comme s'il avait fait partie de sa vie depuis de nombreuses années. Ses traits fins étaient rassurants et détendus. Son sourire respirait la sympathie, à l'instar de ses yeux bleus imprégnés de tendresse. Ses longs cheveux blancs auraient pu lui donner l'aspect d'un vieillard, mais sa taille élancée débordait de vigueur. Il aurait pu passer inaperçu au sein des ignorants s'il n'avait pas été habillé d'une longue tunique aux teintes virginales et qui recouvrait à peine ses pieds nus. Ophély était très intriguée par cet homme étrange à l'aura bienfaisante. Elle ne se sentait pas en danger, contrairement à l'autre individu avec lequel elle avait été immédiatement mal à l'aise. Ils semblaient être deux opposés que tout séparait, pourtant ils se trouvaient dans la même pièce. Quelque chose les avait réunis alors qu'ils n'auraient jamais dû se rencontrer. Une hypothèse saugrenue traversa l'esprit de la rouquine : l'homme aux cheveux blancs avait été surnommé « l'angelot » ...

______— Ne me dites pas que vous êtes un... commença Ophély, hésitante.
______— Allez, dis-le ! On ne peut pas deviner autre chose en voyant sa tenue de ringard, de toute façon ! s'exclama le démon avec une mine désapprobatrice.
______— C'est... impossible, souffla-t-elle, perdue.
______— Tu n'avais pas dit qu'elle croyait à tous ces trucs débiles de religion ? s'enquit le brun à l'intention de l'autre.
______— Y croire et en voir de ses propres yeux c'est très différent, répliqua la jeune fille en se tournant vers lui. Alors vous, vous seriez un...
______— DE-MON. C'est si compliqué à dire ? Et pitié arrête de nous vouvoyer, sinon je vais vomir.


______L'ange lui intima de se taire et une joute verbale débuta entre les deux créatures. Celle des Enfers était très véhémente : il était prêt à en venir aux mains, alors que l'autre restait très calme. Ils étaient le jour et la nuit. Ophély se sentait en décalage entre eux, elle ne comprenait pas vraiment la situation, encore moins ce qu'ils lui voulaient. Tout à coup, elle ressentit une forte animosité en provenance du démon. Sa malveillance grandissait de seconde en seconde. La tension montait, les insultes pleuvaient, il était sur le point d'attaquer. Sans bien savoir pourquoi, elle poussa l'ange sur le côté avant qu'une boule de feu ne s'abatte sur eux. La flamme s'écrasa contre le mur et y laissa une trace charbonneuse.

______— Saleté de sensorielle, maugréa l'assaillant.
______— A la prochaine attaque, je te renvoie aux Enfers, le menaça l'autre homme.
______— C'est la deuxième fois que vous... tu parles de « sensoriel ». Qu'est-ce que ça veut dire ? Et puis d'où sortait cette boule de feu ? s'enquit Ophély, légèrement paniquée.
______— Ne t'inquiète pas, nous allons tout t'expliquer, la rassura l'ange.
______— On n'a pas que ça à foutre ! On lui explique en gros et le reste elle ira demander à ses potes sorciers !
______— Des sorciers ?!
s'écria la rousse, éberluée.

______L'ange le fusilla du regard, mais le démon haussa seulement les épaules avec un sourire moqueur. Il n'avait aucune patience, encore moins s'il devait attendre sagement qu'Ophély assimile toutes les subtilités des différentes races. Comme il l'avait dit, il avait autre chose de plus important à faire. Il était certain qu'Alexianne retournerait à l'adresse indiquée et il voulait à tout prix savoir de quelle manière se déroulerait leur rencontre. Il espérait assister au moins à une dispute, mais connaissant le caractère explosif de la Gardienne, il y aurait peut-être beaucoup plus...
______L'ange et l'adolescente prirent place sur les deux seules chaises en bois de la pièce. Elles n'avaient pas l'air très solides, à l'instar de la table sur laquelle était toujours assis le brun. Les murs étaient recouverts de mousse et quelques toiles d'araignée pendaient dans certains coins du plafond. Ce dernier avait même des trous, ce qui expliquait les traces de moisissure dues à l'humidité. Cette masure n'était plus habitée depuis longtemps.
______Les deux hommes se présentèrent : l'ange se nommait Adriel, tandis que le démon s'appelait Andras. Ils lui révélèrent d'abord l'existence des quatre mondes : les Cieux, les Enfers, le monde des sorciers et celui des ignorants. Chacun à leur tour, ils lui décrivirent leurs semblables.
______Les anges avaient une apparence humaine, si l'on omettait la paire d'ailes blanches dans leur dos qu'ils étaient capables de dissimuler. Ils pouvaient également se rendre invisibles, ce qui expliquait la présence qu'Ophély ressentait derrière elle. D'ailleurs, ce n'était pas la première fois que cela lui était arrivé. Adriel lui révéla alors qu'il était son ange gardien. Le rôle de chaque être céleste était de veiller sur un ignorant, depuis le jour de sa naissance jusqu'à sa mort. Il était donc naturel qu'elle ressentît sa présence, en particulier grâce à ses aptitudes de sensoriel. La jeune fille restait perplexe devant ce terme inconnu. Certains ignorants étaient dotés d'un don ou d'un de leur sens particulièrement développé. Cela variait selon les individus, mais beaucoup pouvaient pressentir l'avenir. Leur intuition était aussi considérablement accrue, ce qui leur permettait d'avoir comme un sixième sens. Ils sentaient les choses, de la même façon qu'Ophély. Cela ne s'expliquait pas, car cela venait du plus profond de leur être. Cela faisait partie d'eux, tout comme un sorcier était capable de maîtriser un élément. Toutefois, la rousse ne pouvait pas déclencher ses visions ou se forcer à avoir un rêve prémonitoire. Tout se jouait dans l'inconscient, au moment du sommeil. Au mieux, elle pourrait apprendre à gérer ses émotions et à faire plus attention à son environnement pour être plus propice à deviner les intentions des autres, mais cela demandait de la concentration et des efforts. L'art d'interpréter les rêves lui serait aussi très utile. Néanmoins, Adriel estimait qu'elle se débrouillait déjà très bien.
______L'ange attendait une réaction de la part de sa protégée, mais elle semblait absorbée par ses pensées. Elle mettait enfin un nom à ce qu'elle était capable de faire. Cela paraissait invraisemblable, mais elle voulait y croire. Après tout, cette boule de feu était apparue comme par magie, alors pourquoi pas les démons et les anges ? Soudain, Ophély prit un air horrifié qui inquiéta les deux créatures.

______— Ça veut dire que Satan existe vraiment ?! s'exclama-t-elle dans un hoquet de terreur.
______— Lui ? pouffa Andras. C'est qu'un petit rigolo ! Un démon raté qui a colporté des rumeurs dans ton monde pour se faire un nom. Et les ignorants sont tellement ridicules avec leurs superstitions qu'on pourrait leur faire avaler n'importe quoi.

______La rousse parut soulagée, mais face à l'air hautain du démon, elle ne put cacher son mécontentement.

______— Qui a eu cette idée de nous appeler « ignorants » ? On a l'air si stupide que ça ? Ce n'est pas parce qu'on n'a pas conscience de votre existence que ça fait de nous des imbéciles.
______— Je parierai pas là-dessus
, se moqua le brun. La plupart d'entre eux sont quand même bien gratinés niveau conneries. L'intelligence ne vole pas bien haut. Enfin, ça vaut aussi pour les sorciers de toute façon.

______L'adolescente ignora ses propos et les questionna sur les sorciers. Elle avait très envie d'en savoir plus sur ces différents mondes. Elle avait une grande soif d'apprendre et d'en connaître davantage sur des choses qui étaient si proches d'elle. Elle ne comprenait toujours pas la raison de toute cette agitation autour d'elle : pourquoi lui révéler toutes ces informations alors qu'elles étaient tenues secrètes auprès des ignorants ? Certes, elle était différente, mais elle n'était pas la seule dans ce cas-là. D'autres sensoriels existaient dans le monde et cela ne leur donnait pas le droit de tout savoir.
______Face au silence d'Adriel et Andras, Ophély se demanda si elle avait fait quelque chose de mal. Ils avaient peut-être une culture différente de la sienne qui pouvait conduire à des quiproquos. Elle repensa alors à sa question sur les sorciers : peut-être n'avaient-ils pas le droit de parler d'eux.

______— Désolé, mais nous ne pouvons pas t'en dire plus à propos des sorciers, dit l'ange avec un léger sourire.
______— Va demander à Alexianne et ses deux sous-fifres, ils sauront très bien t'expliquer, ricana le démon.
______— Ce sont des sorciers ? demanda Ophély, suspicieuse. Si c'est une blague je ne trouve pas ça drôle.
______— Tu peux te méfier d'Andras tant que tu le veux, mais fie-toi un peu à ton instinct
, lui intima Adriel d'une voix douce. Tu ne t'es jamais dit qu'ils étaient un peu étranges ?

______La sensorielle acquiesça lentement. Elle avait souvent remarqué Estéban parler tout seul alors qu'Alexianne était à côté de lui, comme si elle lui avait répondu silencieusement. Quelquefois, Alexei tombait sans raison apparente ou il se fâchait contre la Gardienne alors qu'elle n'avait rien dit. Au début, elle avait trouvé cela bizarre, mais elle s'y était habituée et n'y avait plus prêté attention. Mais jamais elle n'aurait imaginé qu'ils étaient des sorciers !
______Adriel voulut raccompagner sa protégée chez elle, mais la rouquine avait encore quelques petits points à éclaircir. Ils restaient deux prénoms sur le papier qu'elle ne connaissait pas et elle ne savait toujours pas pour quelle raison ils lui avaient fait de telles révélations.

______— Kénaël et Kira c'est le problème d'Alexianne, alors t'occupe, répondit Andras.
______— Quant à la raison qui nous a poussés à venir te parler, elle est très obscure, dit l'ange, soucieux. Tout ce que je peux te dire c'est qu'une menace pèse sur nos quatre mondes. Une menace si dangereuse que nous sommes obligés de briser certaines règles pour faire face.
______— Une menace ?
répéta Ophély, inquiète. Mais quelle menace ? Qu'est-ce qui se passe ?
______— Nous n'en sommes pas certains nous-mêmes. Nous essayons de comprendre, mais pour l'instant cela reste très flou. Mais ne t'inquiète pas, nous sommes en train de nous préparer à l'affronter.
______— Pourquoi moi ? Je n'ai rien d'une héroïne !
______— Tu es plus forte que ce que tu crois, alors aie confiance en toi
, la rassura Adriel en posant une main chaleureuse sur son épaule.
______ — En plus, on est tous dans le même bateau, maugréa Andras. Va pas croire que tu vas sauver les mondes à toi toute seule !

______Ophély sourit faiblement, puis le démon se téléporta brusquement. L'adolescente sursauta : c'était la première fois qu'elle assistait à ce phénomène. Les deux hommes lui avaient pourtant expliqué ce moyen de déplacement propre aux créatures des Cieux et des Enfers, mais elle ne l'avait pas imaginé si brutal. Adriel lui rappela qu'ils étaient capables de se téléporter aussi lentement que rapidement. Ils pouvaient choisir la manière dont ils disparaissaient et apparaissaient. Mais tout cela était très nouveau pour elle. Il lui faudrait beaucoup de temps avant de tout assimiler et de trouver cela naturel.
______L'être céleste ramena sa protégée à l'entrée du bois. Il s'excusa de ne pas la raccompagner chez elle, car il devait rentrer dans son monde faire un rapport à ses supérieurs. Ophély aurait voulu lui demander de plus amples informations sur les Cieux, mais il semblait très pressé. Il avait été très succinct à propos du lieu où il résidait, alors qu'Andras lui avait décrit les Enfers sans retenue. Elle supposa que les anges étaient seulement des créatures très réservées, contrairement aux démons qui se montraient exubérants. Elle commença à rire toute seule en pleine rue en se remémorant le comportement du brun. Il pouvait être exaspérant, mais aussi très drôle. Elle trouvait sa personnalité intéressante, malgré ses mauvaises manières.


+ + III. Ange & démon+ +



______Le soir venu, la sensorielle eut beaucoup de mal à s'endormir. Tout ce qu'elle avait appris tournait sans cesse dans sa tête : il ne s'était pas écoulé une seconde sans qu'elle n'y repense. Elle se sentait anxieuse à l'idée de devoir affronter une menace que même des anges et des démons craignaient. Mais elle était encore plus impatiente d'être au lendemain pour discuter des sorciers avec Estéban. Elle imaginait des formules magiques, des chapeaux pointus et des balais volants. Le sommeil finit par l'emporter lorsqu'elle s'amusa à affubler Alexianne de grosses verrues sur le nez.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.161.40.41) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Chroniques-de-Saenearia

    10/07/2017

    Bonjour :)

    J'ai vraiment adoré ce chapitre, je sens qu'Andras et Adriel vont être mes petits favoris de cet histoire, même si j'aime beaucoup tes autres personnages aussi. Mais bon sang, j'étais morte de rire devant leurs disputes! Et puis c'est intéressant de voir qu'il y a des anges pour contrebalancer les démons! J'ai hâte de voir comment les mondes de ces deux là s'organisent!

    Et pour Ophely, c'est une très bonne surprise aussi, j'aime beaucoup l'idée de ses pouvoirs de sensorielle! Et on sent que c'est vraiment une personne pleine d'empathie pour les autres.
    Je suis aussi de plus en plus curieuse de voir ce qu'Andras a prévu pour Alexianne avec ce fameux manoir! Je sens que ça ne va pas plaire à cette chère gardienne!

    Bonne journée à toi ^^

  • Gw3nd0line

    01/09/2014

    Il était super ce chapitre aussi, j'ai adoré le lire et la rencontre ma bien fait rire. On voit bien qu'ils sont tous deux opposés et le côté ange gardien j'adore =) Oui je sais, je me répète mais ton histoire est captivante. J'aurais aimé la connaitre avant =) mieux vaut tard que jamais

  • i-dream-free

    12/08/2014

    Holà !

    Non, le prologue m'a assez plu pour que je lise la suite ! J'ai cité certains points négatifs, je n'ai pas été en adoration devant mais il reste bien :)

    Pour les fautes, je te comprends bien ! Je suis la reine pour remarquer celles des autres, mais les miennes c'est pas la même chose :o

    Bon, j'ai lu ce chapitre en trois fois ^^ ça doit faire depuis avant hier que j'y suis, je commmence / j'arrête/ je continue. Mais j'en suis arrivée à bout ! A ma décharge, je suis tellement morte en rentrant de mon job que j'ai la foi de rien faire.

    *
    Mais après les avoir frotté pour enlever les dernières traces de sommeil, elle ne remarqua rien d'étrange. --> frottés

    Nous n'en sommes pas certains nous-mêmes. Nous essayons de comprendre, mais pour l'instant cela reste très flou. Mais ne t'inquiètes pas, nous sommes en train de nous préparer à l'affronter. --> inquièTE pas

    *

    Je ne t'ai pas fait la remarque avant mais j'aime pas beaucoup ce genres de titres, je trouve qu'il gache la lecture. Je n'ai même pas besoin de lire la première ligne pour savoir qu'il va y avoir une rencontre surnaturelle et je sais déjà que dans le suivant ils vont s'introduire dans la maison des De Loménie. Trop explicite à mon goût.

    Ce chapitre est toujours bien écrit, je n'ai pas de remarque négative la dessus. C'est toujours agréable à lire. J'aime beaucoup le démon. L'ange quand à lui me laisse indifférente.

    L'histoire en elle-même me plait toujours mais je suis un peu mitigé sur le fait que ce soit encore une adolescente qui rentre dans l'histoire (dans ce genre d'histoire on voit toujours de SUPER adolescents qui vont changer les choses, alors que dans la vrai vie cela ne se passe pas vraiment comme ça.). Enfin, ce n'est peut-être pas non plus une mauvaise chose vu que c'est plutôt ciblé pour des lecteurs jeunes.

    Si je regarde l'ensemble de ce que j'ai lu, je pense que ton histoire a pas mal de potentiel. Je suis assez curieuse de lire la suite.

    *

    Amicalement,
    Ellana.

  • Angelic-instinct

    30/05/2014

    j'ai commencé à minuit... il est 2h00 BIEN OU BIEN. Ahhh j'ai toujours pas fini de coudre mes fleurs. T___T... *va commencer le chapitre suivant après le fleur 4 *

    En tous cas comme d'habitude j'ai rien à redire sur l'écriture ;___; t'as beau parler à la troisième personne. J'ai toujours le sentiment que la personne de qui on parle s'approprie la narration. C'est compliqué à exprimer comme sentiment mais quand on parle d'Ophely ( YYYYYYYYYYY ) par exemple... bah on sent de son être dans la narration comme si elle l'avait écrite elle même. Comme si elle parlait d'elle à la troisième personne o___o ! Tu vas me dire que c'est normal puisqu'on parle d'elle mais je trouve qu'il y a quelque chose de bien distinctif entre parler de quelqu'un et ressentir sa présence... Fin je sais pas, mais je le sens comme ça o___o.

    Je me demande pourquoi ils l'ont amené dans une cabane au fond d'une forêt pour lui parler de tout ça. Au pire, ils avaient peur des oreilles indiscrètes peut-être. La cabane a un sens particulier ou pas ? o___o Je me souviens plus très bien. PAr contre je sais qu'on va pas voir beaucoup Ophely ( YYYYYYYYY ) ensuite donc je suis inquiet ouhouh T___T You will miss me little red haired girl. LOVE ON YOU.

  • Angelic-instinct

    30/05/2014

    Le soir venu, la sensorielle eût beaucoup de mal à s'endormir. Tout ce qu'elle avait appris tournait sans cesse dans sa tête : il ne s'était pas écoulé une seconde sans qu'elle n'y repense. Elle se sentait anxieuse à l'idée de devoir affronter une menace que même des anges et des démons craignaient. Mais elle était encore plus impatiente d'être au lendemain pour discuter des sorciers avec Estéban. Elle imaginait des formules magiques, des chapeaux pointus et des balais volants. Le sommeil finit par l'emporter lorsqu'elle s'amusa à affubler Alexianne de grosses verrues sur le nez.

    Elle imaginait des formules magiques, des chapeaux pointus et des balais volants. Le sommeil finit par l'emporter lorsqu'elle s'amusa à affubler Alexianne de grosses verrues sur le nez.

    AHH JE RIGOLE AUSSI... XDDD

    MOI J'IMAGINE ALEXIANNE DEVANT UN CHAUDRON EN TRAIN DE TOUILLER LES RESTES DE SA FAMILLE QU'ELLE AURAIT DECAPITE PUIS COUPE EN PETITS MORCEAUX *sort*

  • Angelic-instinct

    30/05/2014

    _L'être céleste ramena sa protégée à l'entrée du bois. Il s'excusa de ne pas la raccompagner chez elle, car il devait rentrer dans son monde faire un rapport à ses supérieurs.

    TU PEUX PAS JUSTE LA TP JUSQUE CHEZ ELLE è___é....

    Ahh la téléportation ça marche pas à plusieurs peut-être ? o___o

  • Angelic-instinct

    30/05/2014

    — En plus, on est tous dans le même bateau, maugréa Andras. Va pas croire que tu vas sauver les mondes à toi toute seule !

    Il est tard.... je sais pas pourquoi j'ai eu une chanson HS japo/anglaise qui parle de futur tout ça... La force des sentiments et tout XDDD Et j'imaginais Ophely ( YYYYYYYYYY ) se balader dans tous les mondes avec un air bébête en dansant en mode " jeune fille pure qui croit qu'elle a la force de sauver le monde. " XDD EN MPDE " J'AIME LE PEUPLLLLEEEE "

    https://www.youtube.com/watch?v=cIS5BDual20

    En plus cette fille articule le japonais de façon.. mouais. XD Je vais me la péter en tant que L2 validée et tout mais.. XDD voilà on peut faire mieux.

  • Angelic-instinct

    30/05/2014

    — Lui ? pouffa Andras. C'est qu'un petit rigolo ! Un démon raté qui a colporté des rumeurs dans ton monde pour se faire un nom. Et les ignorants sont tellement ridicules avec leurs superstitions qu'on pourrait leur faire avaler n'importe quoi.

    XDDD Azyy Satan il a fait le buzz. XDD

    ET.. ANDRAS... JE LISAIS ANDROS DONC JE PENSAIS A UN MECHANT DANS UN VIEUX JEU VIDEO
    http://img3.wikia.nocookie.net/__cb20080827102613/starfox/images/0/03/Assist_Trophy_Andross.jpg

    C'est chaud de se dire qu'il est brun... *sort*

    Sinon.. je trouve que l'ange il a l'air un peu trop cliché.. ça le rend mignon mais un peu ridicule. xDDD

    MAIS IL EST TROP CHOUX AVEC OPHELY ( YYYYYYYYYY ) donc je le respecte è____é

    Tu es plus forte que ce que tu crois, alors aie confiance en toi, la rassura Adriel en posant une main chaleureuse sur son épaule.

    Cette phrase est trop cool .YOUUU GGGOOO GIRLLLL !! è____é YOU WILL KILL SOME ORIGINELS SOMEDAY.

  • Angelic-instinct

    30/05/2014

    — C'est la deuxième fois que vous... tu parles de "sensoriel". Qu'est-ce que ça veut dire ? Et puis d'où sortait cette boule de feu ? s'enquit Ophély, légèrement paniquée.

    XDDDD NON MAIS JE ME SUIS IMAGINE... *pousse l'ange*

    Ange : Merci Jona... *regarde Jonathan sortir de la cabine et courir dans la forêt de façon hystérique*

    XDDD

    *tombe dans l'herbe... se relève... *recommence à crier en courant à 4km de la cabane * xD

  • Angelic-instinct

    30/05/2014

    Il aurait pu passer inaperçu au sein des ignorants s'il n'avait pas été habillé d'une longue tunique blanche qui recouvrait à peine ses pieds nus.

    *ange dans la rue * ... Gens : Non mais regarde ses cheveux.. métalleux à la con.
    Gens : HEEEEE PDDDD VA CHEZ LE COIFFEUR.
    Gens : cheveux blancs.. MAIS ALLO QUOI
    Jon : OHHH PUTAIN J'AI LU UNE FICTION ET Y'A UN GARS C'EST UN ANGE ET IL ME FAIT TROP PENSER A VOUS *sort*

Report abuse