++II. Soupçons++

______Alexianne était très préoccupée par l'adresse que le démon avait laissée. Elle imaginait déjà trouver des demi-vampires sur lesquels elle pourrait passer sa colère. Personne ne pouvait lui reprocher de ne pas prendre son rôle de Gardien au sérieux : elle l'accomplissait à la perfection, se débarrassant de ces nuisibles à la moindre occasion. Elle détestait profondément ces monstres et n'hésitait jamais à les tuer. Elle n'avait aucune compassion, pas une seule once de pitié. Les transpercer de sa lame était son lot quotidien, au même titre que lire un livre ou aller au lycée.
______La jeune fille avait toutefois des doutes quant aux intentions du démon. Si elle se fiait à leur nature diabolique, elle avait toutes les chances d'avoir affaire à une blague de très mauvais goût. Estéban lui avait d'ailleurs déconseillé de se rendre à cette adresse, mais têtue comme elle l'était, il n'avait pas réussi à la convaincre. Elle avait seulement accepté qu'il l'accompagnât à l'unique condition de ne pas la gêner s'ils découvraient des demi-vampires. De nature solitaire, Alexianne préférait chasser seule, même si parfois cela signifiait être désavantagé. Elle passait toutes ses nuits à les traquer pour ensuite tomber de fatigue. Elle ne s'accordait que quelques heures de repos dont elle profitait souvent en cours, au grand dam de ses professeurs.
______L'adolescente avait tué plus de demi-vampires à elle seule que toute sa famille réunie. Celle-ci n'était pourtant pas tendre avec cette race. Ils se chargeaient d'eux comme s'ils avaient eu affaire à des déchets. Ils n'avaient que peu d'intérêt pour eux, mais ils accomplissaient parfaitement leur devoir. Ils débarrassaient le monde des sorciers de ses saletés, tandis qu'Alexianne et les Dû Corbin s'occupaient du monde des ignorants. Heureusement, les demi-vampires étaient peu par rapport à la population des deux mondes. Les démons ne s'adonnaient pas à la transformation aussi souvent qu'ils provoquaient des conflits.

______La sorcière avait regagné son monde et se dirigeait désormais vers le Quartier des Gardiens. C'était un terrain spacieux qui accueillait deux grandes maisons réservées aux familles Dû Lou et Dû Corbin. Aucune autre personne n'était autorisée à y circuler, à moins d'avoir la permission de l'un des propriétaires ou du Gouvernement sorcier. Ce dernier avait son siège à proximité de ce quartier : le Gouverneur entretenait de très bonnes relations avec les Gardiens, notamment les Dû Lou qui avaient toujours eu de grandes ambitions politiques. Toutefois, aucun d'eux n'avait occupé de postes proches du pouvoir, car leur rôle ne leur permettait pas de se mêler de politique. Leur relation privilégiée avec le Gouverneur était donc parfois mal vue. Quant aux Dû Corbin, ils ne s'intéressaient pas du tout à ce sujet. Ils étaient des sorciers ordinaires prêts à risquer leur vie pour assurer la sécurité de leurs semblables. Alexianne n'était pas non plus passionnée par les affaires publiques : seule la chasse occupait toutes ses pensées.

______Lorsque la brune franchit le seuil de la porte d'entrée, une pluie de reproches s'abattit sur elle, comme chaque fois qu'elle croisait son oncle. Elle ne savait pas ce qu'elle préférait : le caractère odieux de cet homme ou l'indifférence de sa mère. À choisir, elle aurait aimé vivre seule pour ne plus avoir à supporter ces gens qui lui semblaient si éloignés. Elle ne se trouvait aucun point commun avec eux, rien qui aurait pu les rapprocher. Ils ne réussissaient à se mettre d'accord qu'en matière de chasse.
______Ses deux cousins, les fils de son oncle, accoururent dans l'entrée pour assister au spectacle. Ils n'avaient que deux occupations dans la vie : pourrir le quotidien d'Alexianne et s'abrutir devant la télévision à longueur de journée. Ils avaient plus d'une vingtaine d'années, mais ils se comportaient toujours comme deux enfants gâtés. Au lieu de rester sagement avachis dans leur canapé, ils avaient préféré se déplacer pour se divertir face au malheur de leur cousine.
______Son oncle, un homme de taille moyenne, mais pourvu d'une carrure de sportif, le crâne rasé et de petits yeux marron enfoncés dans leurs orbites, la saisit par les épaules et la secoua violemment. Il commença à hurler, si fort qu'Alexianne ne comprenait rien. Elle se sentait ballotée, sa tête heurta la porte derrière elle, puis il la lâcha. Elle était légèrement étourdie, elle aurait un bleu à l'arrière du crâne et surement la marque de ses doigts sur la peau, mais elle reprit rapidement ses esprits. Tout à coup, elle vit le visage de son oncle si proche du sien qu'elle eut un mouvement de recul.

______— Si j'ai encore à devoir supporter ton abruti de proviseur à cause de toi, je te fous dehors à coups de pied au cul, c'est clair ? J'en ai ras le bol de tes conneries avec ce petit merdeux de Dû Corbin !

______Derrière lui, les ricanements des deux garçons se faisaient entendre. Alexianne aurait voulu leur arracher leur langue pour les étouffer avec. Mais elle était coincée entre la porte et cet homme qu'elle détestait. Il ne lui adressait la parole que pour la réprimander ou lui donner des ordres, sinon il l'ignorait comme si elle n'avait jamais existé. Seule sa grand-mère lui accordait un peu de gentillesse et d'attention. Elle était l'unique personne l'appréciant à sa juste valeur. À part elle, le reste de sa famille n'était qu'un ramassis d'ordures méprisant et haineux.
______Une gifle s'abattit sur la joue droite de la sorcière qui n'eut aucune réaction.

______— Réponds au lieu de fixer le vide !
______— Ouais
, souffla Alexianne en regardant toujours ailleurs.

______La jeune fille était occupée à imaginer la mort la plus lente et douloureuse qu'elle pourrait infliger à son oncle, ses deux cousins et sa mère. Si elle ne risquait pas la prison à vie pour assassinat, elle se serait débarrassée d'eux depuis longtemps. Elle n'aurait eu aucun mal à les affronter : elle était devenue la meilleure Gardienne de sa génération. Il lui avait fallu supporter des entraînements intensifs et difficiles, mais elle y était parvenue. Elle était crainte des autres créatures, et même des sorciers, mais sa famille jouissait encore d'une autorité sans limites. Il lui suffisait de prononcer un mot de travers et elle pourrait dire adieu à sa seule raison de vivre : la chasse. Son oncle n'hésiterait pas à faire pression sur le Gouverneur pour la destituer de son titre et en faire ainsi une sorcière banale dont il n'aurait plus la charge. Elle se retrouverait seule et démunie ; une situation qu'elle ne pouvait pas se permettre. Alexianne était prête à tout supporter pour arriver à ses fins.
______Son oncle lui lança un regard méprisant, puis il partit dans le salon sur lequel débouchait le couloir. Ses fils le suivirent tout en ricanant et la jeune fille se retrouva seule. Elle soupira fortement tout en se massant la joue. Son ventre gargouilla, lui rappelant qu'il était bientôt l'heure de dîner. Alexianne entra dans la cuisine où sa mère préparait le repas. C'était une femme élégante, de petite taille, dont elle avait hérité sa cascade de cheveux bruns. Ses yeux étaient bleus mais inexpressifs. Quant à sa voix, elle n'aurait su la décrire avec précision. Elle ne l'entendait quasiment jamais parler et avait oublié l'intonation de son timbre. Elle aurait pu la comparer à un fantôme : sa mère errait dans la maison sans but, sans prononcer une seule parole. Alexianne s'était habituée à cette attitude qu'elle supportait depuis de nombreuses années. Elle ne se souvenait pas avoir eu une fois son attention. C'était sa grand-mère qui s'était occupée d'elle jusqu'à ce qu'elle sût se débrouiller seule.
______L'adolescente prit une baguette dans la huche à pain, sortit un fromage et du beurre du réfrigérateur, puis monta tout cela dans sa chambre pour y manger. Le premier étage comprenait cinq chambres et deux salles de bain, alors que le rez-de-chaussée était réservé aux pièces communes : salle à manger, cuisine, salon et salle de sport. Quant au deuxième étage, il avait été peu à peu transformé en une gigantesque bibliothèque : c'était une unique pièce très spacieuse dans laquelle étaient entreposées des dizaines d'étagères remplies de livres. Alexianne et sa grand-mère étaient les seules à y monter régulièrement pour passer un moment tranquille.
______La chambre d'Alexianne était très sobre, sans aucun artifice pour décorer les murs et dépourvue de tout superflu. Il n'y avait que le minimum, c'est-à-dire une armoire pour ses vêtements, un bureau avec un ordinateur, une pile d'ouvrages et une lampe, ainsi qu'un lit. Tout était beige, y compris les couvertures. Le peu de couleurs provenait de ses livres qui jonchaient le sol. Ils étaient tous soigneusement entreposés à terre, car l'unique étagère était déjà pleine.

______Avant de manger, la sorcière prit une douche rapide pour se débarrasser de ses vêtements trempés par l'eau des sprinklers. Alors qu'elle se changeait, elle entendit la voix d'Estéban dans sa tête. Tant qu'ils se trouvaient dans le même monde, les sorciers pouvaient communiquer par l'intermédiaire de leurs pensées sans difficulté. Les deux amis restaient souvent en contact et lorsque l'un d'eux avait besoin d'intimité, il leur suffisait de se concentrer et de fermer leur esprit.
______Estéban essayait encore de la persuader de se tenir tranquille chez elle au lieu de s'aventurer dans un lieu inconnu, mais elle ne l'écoutait pas. Sa voix était devenue si familière au fil des ans que cela ne la dérangeait pas de l'entendre en continu. Elle trouvait ce son rassurant et il empêchait ses angoisses de ressurgir.


+ + II. Soupçons+ +



______Munie de son sabre, Alexianne sortit sans un mot aux membres de sa famille. Ils ne se préoccupaient pas de savoir où elle se rendait. Si elle ne devenait pas une gêne, elle pouvait faire ce qu'elle voulait. Elle était donc libre de tout mouvement et ne s'en privait pas pour fuir le plus souvent possible son domicile.
______Arrivée devant la demeure des Dû Corbin, semblable à celle des Dû Lou, la jeune fille vit son meilleur ami refermer la porte derrière lui, puis faire un geste de la main à sa mère qui le regardait à travers une fenêtre. C'était une femme très protectrice envers ses enfants, un peu trop parfois, mais tellement aimante que son fils ne pouvait pas le lui reprocher. Alexianne ne l'avouerait jamais, mais elle enviait cette famille. Quelquefois, elle s'imaginait vivre avec des parents qui auraient eu envie de s'intéresser à elle. Elle regrettait vraiment d'être née parmi ces gens insupportables.

______Tu as réussi à échapper à ta sangsue de s½ur ? railla l'adolescente dans les pensées d'Estéban.
______J'ai dû lui lire je ne sais combien d'histoires avant qu'elle accepte que ma mère prenne le relai. Et arrête de l'appeler comme ça, sinon elle va finir par...
______Arrête avec ces conneries ! Tous les soirs, je traite ton frère de sangsue et aucun démon ne m'a encore fait l'honneur de le transformer en demi-vampire. Ces trouillards ont trop peur des Gardiens.
______— Tu fais pas ça quand même ?!
s'exclama Estéban, inquiet. Tu imagines s'il se transformait vraiment... ce serait horrible.
______Je pourrais enfin lui réserver le sort qu'il mérite
, pensa Alexianne, le sourire aux lèvres.
______— Tu sais que je ne te le pardonnerais jamais si tu t'en prenais à lui.
______— Les demi-vampires doivent être tués
, lui rappela-t-elle avec un haussement d'épaules, qu'ils soient sorciers ou ignorants. C'est pareil pour tout le monde.
______— De toute façon, le jour où des démons s'en prendront à nous...
______— Ce sera la fin du monde !


______Le fait d'assimiler un être humain à une quelconque créature se rapportant au vampire n'était qu'une superstition. Beaucoup de sorciers pensaient que cela déterminait le choix du démon. Toutefois, cela ne s'était jamais vérifié. Alexianne n'y croyait pas à cause de la psychologie des démons qui ne se préoccupaient pas de choses aussi futiles. Ils ne faisaient que s'amuser et s'en remettaient souvent au hasard. Malgré cela, les sorciers évitaient tout de même de se lancer des insultes ayant un quelconque rapport avec les vampires.
______Les deux amis se dirigèrent vers une porte qui menait au monde des ignorants. Lorsqu'ils l'eurent traversée, ils cherchèrent la fameuse adresse sur un plan de la ville. Alexianne, qui n'avait pas été dotée du sens de l'orientation, fut contrainte de s'en remettre à Estéban. Ce dernier lui annonça qu'ils devaient traverser le centre-ville pour se rendre à l'opposé de leur position.

______C'est trop loin ! pensa Alexianne avec une moue boudeuse. Pourquoi est-ce qu'on ne peut pas voler sur des balais comme ces fichues sorcières des films ignorants !
______— On va prendre le bus
, déclara Estéban.
______Hors de question ! J'ai déjà assez trainé avec des ignorants pour aujourd'hui : on marche.

______Les sorciers ne possédaient pas de baguettes magiques ou de formules pour faciliter leur vie. Tout cela ne provenait que de l'imagination un peu trop débordante des ignorants. Ils pouvaient certes faire appel à un élément et utiliser la télépathie et la télékinésie, mais ils ne faisaient pas de la magie à proprement parler. Leurs facultés étaient le fruit de leur esprit et du degré de concentration dont ils étaient capables. Ils ne pouvaient donc pas voler ou se téléporter, par exemple. Ils devaient marcher ou prendre un véhicule, comme n'importe qui.


+ + II. Soupçons+ +



______La nuit était déjà très avancée lorsqu'Alexianne et Estéban arrivèrent au bon endroit. La température s'était rafraichie et quelques lumières extérieures s'étaient allumées. Il n'y avait aucun bruit environnant, mis à part quelques piaillements d'oiseaux. L'atmosphère respirait la sérénité, mais les deux adolescents restaient sur leurs gardes. Ils étaient attentifs à tout ce qui les entourait, guettant le moindre bruit ou mouvement suspect. Ils se déplaçaient silencieusement, telles des ombres. Ils avancèrent ainsi jusqu'au bout de la rue où ils trouvèrent le bon numéro. Ils découvrirent une grande demeure trônant sur un terrain très vaste. La cour était pourvue d'un gazon verdoyant et d'une allée en gravier qui joignait le portail en fer forgé à la porte d'entrée. Un deuxième chemin s'en allait derrière, vers le jardin qui était tout aussi immense. Il y avait sans doute plusieurs hectares à entretenir. Quant à la maison, celle-ci avait la taille d'accueillir des dizaines de personnes. La hauteur et le nombre de fenêtres laissaient deviner au moins trois étages. Il était rare de voir un tel bâtiment en ville, mais Alexianne et Estéban se trouvaient à sa périphérie où la population n'était pas très importante.
______La sorcière longea plusieurs fois le portail avec attention pour essayer de repérer quelque chose, mais elle ne voyait rien. Ses occupants devaient surement dormir, car tout était plongé dans l'obscurité. Son ami la laissa faire les cent pas et se dirigea vers la boîte aux lettres, légèrement cachée par un buisson qu'on avait oublié de tailler. Il put ainsi y lire le nom de la personne, ou de la famille, qui habitait à cet endroit.

______Ça te dit quelque chose « De Loménie » ? lui demanda Estéban grâce à la télépathie.
______Non, mais vu la baraque ça ne doit pas se prendre pour de la merde.
______J'ai un mauvais pressentiment, mieux vaut rentrer.
______Pas question ! Il y a surement des demi-vampires là-dedans. Je ne les laisserai pas s'en tirer.
______Ou pire ! Il pourrait y avoir des vampires et là tu feras moins la maligne
, la prévint le blond en se rapprochant d'elle.

______Il posa sa main sur son épaule et la sentit tressaillir. Il avait utilisé le bon argument, mais il ne savait pas si cela suffirait à l'arrêter.

______Il y a de fortes chances pour que ce soient des vampires et si c'est le cas, on ne pourra rien faire. On ne doit chasser que les demi-vampires.
______Je sais tout ça ! Mais je n'ai pas fait tout ce chemin pour rien. J'attendrai toute la nuit s'il le faut, mais je saurais ce qui se cache dans cette foutue maison.


______Elle n'attendit pas la réponse de son ami et grimpa sur une large branche d'arbre. De là-haut, elle avait une vue complète de la maison. Elle pourrait ainsi épier sans s'inquiéter et repérer un quelconque signe de vie. Elle s'assit et s'appuya contre le tronc tout en gardant les yeux rivés sur la demeure. Elle ne percevait aucun danger, mais elle avait également un mauvais pressentiment. Estéban avait sans doute raison à propos des habitants. Si ce n'étaient pas des ignorants, ils étaient certainement des vampires. Une espèce infiniment plus puissante que les demi-vampires. Ces créatures naissaient de l'union de deux demi-vampires. Ils avaient une force impressionnante, une vitesse accrue et une ouïe très développée. Contrairement aux demi-vampires, ils ne vieillissaient plus après avoir atteint les vingt-cinq ans. Leur espérance de vie dépassait celle des ignorants et des sorciers, mais cela dépendait surtout de leur régime alimentaire. Alors que les demi-vampires continuaient de manger normalement, les vampires devaient se nourrir de sang. Beaucoup d'entre eux s'imposaient du sang animal pour rester les plus discrets possible, mais certains ne se retenaient pas pour s'attaquer à des humains. Ceux-là étaient les plus dangereux, car ils vivaient beaucoup plus longtemps et leur force, physique comme mentale, était impressionnante. Néanmoins, ils n'étaient pas la priorité des Gardiens. Les demi-vampires restaient leur cible principale : ils devaient tous les exterminer. Mais les Dû Lou n'étaient pas de cet avis. Ils les considéraient tous comme une menace et ne faisaient pas de différences. Quand ils rencontraient un vampire, ils le tuaient en prétextant la légitime-défense ou l'extrême dangerosité de la créature. La loi leur interdisait pourtant de les éliminer, car contrairement aux demi-vampires, les vampires savaient se contrôler et ne s'en prenaient pas impunément aux autres. La plupart avaient l'ardent désir de s'intégrer au monde des ignorants et de vivre une vie paisible. Les Dû Lou n'en avaient cure, ce qui engendrait beaucoup de désaccords avec les Dû Corbin. Ces derniers avaient une vision des choses moins excessive. Ils souhaitaient laisser les vampires en paix, car leur nombre était si réduit qu'ils ne causaient quasiment jamais de problèmes. Ces créatures ne cherchaient pas les ennuis, alors les Dû Corbin n'avaient aucune raison de les traquer comme ils le faisaient avec les demi-vampires.

______Alexianne commença à ressentir la fatigue après avoir passé plus de deux heures perchée sur son arbre, mais elle résistait à l'envie de fermer les yeux. Elle ne se permettrait pas de relâcher son attention. Elle observerait cette maison toute la nuit et, s'il le fallait, elle reviendrait tous les jours jusqu'à trouver ce que le démon avait voulu lui montrer. Quant à Estéban, il était resté au sol et s'était assis contre le même tronc. Il s'était laissé emporter par le sommeil, peu intéressé par l'hypothétique secret de cette demeure. Il était habitué à la paranoïa de son amie qui voyait des vampires partout, quand ce n'étaient pas des demi-vampires. Le jeune homme l'accompagnait seulement pour veiller sur elle. Il n'aimait pas tuer, même si cela devait servir à la sécurité de son monde. Il était pourtant né Gardien, tout comme son frère, et n'avait pas d'autres choix que de traquer les demi-vampires. De nature pacifiste, il avait dû se faire une raison et aller à l'encontre de ses convictions.



+ + II. Soupçons+ +



______Le soleil commençait à se lever, colorant ainsi les quelques nuages de teintes orangées. Cela annonçait une belle journée, avec des températures plus hautes que les normales saisonnières. Ce mois d'avril avait très bien débuté. Cela arrangeait les Gardiens, car les nuits d'hiver étaient souvent trop froides pour sortir.
______Alexianne avait guetté toute la nuit, mais il ne s'était rien passé. Le calme avait régné en maître sur toute la rue. Lorsque les rayons du soleil dardèrent sa peau, elle soupira bruyamment et descendit de l'arbre. Elle s'était imaginé trouver une petite dizaine de demi-vampires qu'elle aurait tués sans vergogne. Elle aurait pu ensuite parcourir la ville à la recherche d'autres de ces monstres et serait rentrée chez elle au petit matin, épuisée mais soulagée. Néanmoins, il en avait été autrement et à présent la sorcière était dans un état d'irritation exorbitant.

______— Si je revois ce démon, je lui fais bouffer sa lettre, maugréa-t-elle en serrant les poings.

______Son regard empli de colère se posa sur Estéban, profondément endormi. Elle soupira une nouvelle fois, puis le secoua sans ménagement pour le réveiller. Il grommela un peu avant d'ouvrir ses yeux qu'il frotta tout en bâillant. Il n'était jamais très vif le matin et il lui fallait une bonne heure avant d'émerger complètement.
______Alors qu'il allait lui demander si elle avait vu quelque chose d'anormal, ils entendirent le grincement d'une porte qu'on ouvrait. Les deux amis tournèrent la tête en même temps vers la maison et ils découvrirent une vieille femme, petite et rondelette, sortir dans la cour. Cette dame âgée, dont les cheveux gris étaient remontés en un chignon serré, fronça les sourcils en apercevant des étrangers devant le portail. Les traits de son visage étaient tendus et la dureté de son expression était renforcée par les nombreuses rides qui le parcouraient. Ses yeux suspicieux fixèrent les sorciers tout en s'approchant d'un pas lent. Sa démarche était assurée, malgré son grand âge. Lorsqu'elle arriva à leur hauteur, elle redressa les épaules fièrement et les observa d'un ½il inquisiteur.

______— Bonjour, dit Estéban d'une voix douce. Excusez-nous d'être restés comme ça devant chez vous, mais on ne pouvait pas décoller nos yeux de votre maison. Elle est vraiment magnifique.

______Devant ce ton si aimable, la femme se radoucit un peu et leur offrit un vague sourire. Elle ouvrit le portail et alla à la boîte aux lettres pour récupérer le courrier. Elle revint ensuite vers eux.

______— Il n'y a pas de mal. Mon mari se demandait justement ce que deux enfants pouvaient bien faire ici à cette heure matinale.
______— Désolé si on vous a dérangés.
______— Vous ne vivez qu'avec votre mari ? Ça doit être dur d'entretenir une telle maison à deux...
intervint Alexianne, suspicieuse.

______Estéban lui donna un coup de coude discret, tandis que la vieille dame lançait un regard méfiant à l'adolescente. Celle-ci était persuadée que cette femme dissimulait quelque chose. Elle n'était qu'une ignorante, mais son intuition lui soufflait qu'elle était au courant de bien des choses. S'il s'avérait que cette dame cachait des demi-vampires, elle n'en serait même pas étonnée.

______— Je vais vous demander de bien vouloir partir, mon mari n'est pas tranquille quand il y a des gens devant la maison et il lui faut beaucoup de repos.
______— Bien sûr, excusez-nous de vous avoir dérangés
, répondit Estéban avec un sourire poli.

______L'ignorante leur tourna le dos sans un mot de plus. Ils la regardèrent s'éloigner jusqu'à ce qu'elle atteigne la porte d'entrée. Mais avant de l'ouvrir, elle jeta un coup d'½il vers les deux sorciers, puis elle s'engouffra à l'intérieur.
______Estéban lança un regard réprobateur à Alexianne qui feignit l'innocence.

______Quoi ? Il fallait bien que j'essaye d'en savoir plus.
______Ce n'est qu'une simple ignorante qui vit avec son mari : aucun vampire là-dedans. Tu t'es encore emballée pour rien.
______Qui te dit que son mari n'est pas un demi-vampire ? Même si l'idée me répugne, c'est possible.
______— Tu veux entrer par effraction et te retrouver au poste de police ? D'accord, mais ce sera sans moi
, trancha le blond d'une voix ferme.
______— Je reviendrai, avec ou sans toi. Maintenant, il faut qu'on s'occupe d'effacer la mémoire de l'entourage du surveillant, ajouta-t-elle en pensées.

______La jeune fille était déterminée à découvrir ce que cachaient cette maison et le nom inscrit sur la boîte aux lettres. « De Loménie » ne lui rappelait rien, mais elle ferait des recherches à ce propos. Il y avait peut-être une histoire derrière ce nom ou un fait divers qui pourrait la mettre sur une piste. Alexianne était prête à aller jusqu'aux Enfers pour retrouver le démon et l'interroger à ce sujet. Il était impossible qu'une créature démoniaque se fût donné la peine d'imaginer un tel stratagème uniquement pour s'amuser à les voir attendre pour rien. Il avait voulu lui faire passer un message. Rester à savoir lequel désormais.
______Avant de rebrousser chemin, Alexianne observa une dernière fois la demeure. Elle se concentra sur la seule fenêtre qui n'avait pas de rideaux fermés. Elle aperçut alors un homme qui les épiait discrètement. Lorsqu'elle croisa son regard, il se détourna pour sortir de son champ de vision. Elle n'eut pas le temps de voir autre chose que des cheveux bruns. Il s'était déplacé trop rapidement à son goût. Cela ne faisait que la conforter dans son hypothèse.
______Les deux amis empruntèrent le chemin du retour en faisant un détour dans le quartier qu'avait habité le surveillant. Alexianne utilisa la télépathie pour pénétrer l'esprit des personnes qu'ils croisaient pour en apprendre le plus possible : ses habitudes, sa famille, ses amis... Ils découvrirent ainsi que son cercle de connaissances était très restreint, ce qui facilita leur tâche. L'esprit des ignorants était très malléable pour un sorcier. Cela leur permettait de manipuler leurs souvenirs à leur guise et d'effacer ainsi certaines choses. Lorsqu'un ignorant devenait un demi-vampire et que les Gardiens l'éliminaient, ils n'avaient plus qu'à s'occuper de l'entourage de la victime. Celle-ci était alors définitivement oubliée, comme si elle n'avait jamais existé. Quant aux sorciers qui avaient le malheur d'être transformés, ils n'avaient pas besoin d'user de cette ruse. Tous les sorciers connaissaient l'existence des démons. Les Gardiens avaient alors le devoir d'annoncer la nouvelle à la famille du concerné. Alexianne trouvait d'ailleurs cette tâche d'un ennui mortel : voir les proches s'effondrer et pleurer toutes les larmes de leur corps la fatiguaient.
______Estéban et sa camarade se rendirent également au bar où l'homme avait passé la plupart de ses soirées. Ils finirent par le lycée devant lequel ils attendirent pour rencontrer ses collègues et le personnel de l'administration.

______Alors qu'ils bâillaient à l'unisson, un démon se téléporta devant eux. Bien heureusement, la rue était encore déserte avant l'heure d'ouverture de l'établissement. Il n'y avait donc pas de risques qu'un ignorant les surprît. Ce démon était différent de celui qu'ils avaient rencontré la veille. Ses yeux étaient certes aussi sombres et rouges que les Enfers, mais le sourire qu'il arborait semblait moins menaçant. Lorsqu'il vit l'air étonné des deux adolescents, il émit un rire moqueur. Ses épaules carrées, dénudées par son débardeur noir, remuaient au rythme de son hilarité qui allait crescendo. Quand il eut fini d'exulter, il passa sa main dans sa tignasse brune pour relever les nombreuses mèches qui lui tombaient devant les yeux. Il révéla alors un tatouage rouge en forme de croix à l'intérieur de son poignet droit.

______— Je pensais que les Gardiens n'avaient pas froid aux yeux, surtout les Dû Lou ! C'était mortel de vous voir devant cette baraque à attendre pour rien ! railla le brun.
______— Où est passé ton pote d'hier ? J'aimerais bien lui dire deux mots avant de l'envoyer au cimetière, menaça Alexianne en le fusillant du regard.
______— Mort. Et puis c'était pas mon « pote ». Bon, vous comptez y aller un jour dans cette foutue maison ou je dois vous y pousser ?
______— Pourquoi ?
demanda calmement Estéban. Il n'y a qu'un vieux couple d'ignorants là-bas.
______— La débilité c'est récurrent chez les Dû Corbin ?
rétorqua le démon avec un sourire narquois.
______— Il y a un vampire là-dedans, affirma la jeune fille.
______— J'ai toujours dit que la parano des Dû Lou pouvait être utile.
______— Parano ?!
explosa Alexianne, outrée. Je vais te...

______Le brun se téléporta avant qu'elle n'eût terminé sa phrase. Elle se retint de crier sa rage à cause des élèves qui commençaient à affluer dans la rue. Elle aurait bien voulu rattraper le démon pour lui faire entendre sa façon de penser. Ils ne se connaissaient de nulle part, mais il se permettait tout de même d'être aussi familier et de les insulter. Cette histoire commençait grandement à l'énerver : d'abord un démon, ensuite un demi-vampire, puis une lettre, une maison étrange et un deuxième démon dont ils ne comprenaient pas les intentions. Les créatures des Enfers s'étaient-elles toutes donné le mot pour faire perdre leur temps aux Gardiens ? Si elles s'amusaient réellement à leurs dépens, il y aurait des conséquences : Alexianne ne les laisserait pas continuer à se moquer d'eux de la sorte. Estéban lui conseilla plutôt d'oublier tout cela et de passer à autre chose, mais la sorcière était obnubilée par l'homme qu'elle avait entrevu dans la demeure. Le démon lui avait confirmé ses soupçons : c'était un vampire. Il ne restait plus qu'à savoir pourquoi il voulait tant qu'elle le rencontrât.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.159.85.193) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Forbidden-Terrified

    13/05/2018 at 2:12 PM

    Oh mon dieu que ça fait du bien de retrouver cette histoire !

  • Chroniques-de-Saenearia

    08/07/2017

    Bonjour ^^

    Je continue ma lecture, et j'aime toujours beaucoup :) En découvrant la famille d'Alexianne, on comprend tout de suite mieux son caractère, ainsi que son obession pour son travail de gardienne. Elle est tellement obstinée que c'est facile de l'imaginer camper toute la nuit devant la maison, en embarquant avec elle ce pauvre Estéban x)

    Et plus ça va et plus je suis intriguée par les démons! On ressent très bien leur côté imprévisible, et on a vraiment l'impression que là où les gardiens prennent leur travail au sérieux, c'est plus une espèce de jeu pour les démons.

    Enfin c'est très agréable d'en découvrir toujours plus sur ton univers, avec les vampires, et les sorciers qui doivent prendre le bus x) J'ai beaucoup aimé ce passage, on se rend bien compte que malgré leurs pouvoirs, ils sont soumis à des contraintes plus ordinaires.

    Je te souhaite une douce journée :)

  • TheFeatherOfLangel

    09/08/2016

    Merci *=* j'ai hâte de tout manger *o*

    Je. La. Déteste!! Elle me soule tellement que j'en étoufferai presque! Et Adriel... il a le permis lui nan? 0:)

  • TheFeatherOfLangel

    09/08/2016

    (tu m'as tuée, je pensais pas que tu le ferais xD)

    Malheureusement, Emrys adorerait s'amuser avec Ophély pour la tuer ensuite, mais Valérian a dit qu'elle était tellement inintéressante à ses yeux qu'elle ne valait pas la peine d'être tuée par eux. Donc, tu n'as plus qu'à espérer qu'elle meurt dans un terrible accident. x)

    > Si si x)

    Est ce qu'un petit lutin pourrait avoir la gentillesse de retirer les freins fe la voiture et que cette idiotie ait la soudaine idée de rouler en bord de campagne... près d'une falaise... avec des gros cailloux pointu?

    Au fait, elle de passe dans quelle ville cette histoire?

  • TheFeatherOfLangel

    09/08/2016

    Tu sais quoi, transmets ta demande par écrit aux Bluttrinker, ils exauceront peut-être ton souhait. xD

    > Chers Bluttrinkers,
    Je ne vous demande pas d'arrêter vos manigances. En particulier Emrys que j'apprécie tout particulièrement.
    Pour cette raison, merci de bien vouloir enfin vous attaquer à Ophély. Cette sensorielle est capable de tout faire chuter. La tuer est dans votre intérêt.
    Bien à vous

    - Langel

  • TheFeatherOfLangel

    07/08/2016

    Ah oui le premier me dit quelque chose, mais bon c'est la faute à ma mémoire de poisson rouge. x)
    Oh tant de compliments, merci ! Je fais au mieux pour que tout soit cohérent et c'est à s'en arracher les cheveux parfois. ^^ Heureusement, tu n'as pas vu l'horreur de la première version. xD

    > Non effectivement XD j'ai eu la chance d'arriver pile quand tu la recommençais j'suis tombée amoureuse de cette histoire à la premiere phrase *-*

  • TheFeatherOfLangel

    07/08/2016

    Avant c'était TheNightOfTheDetective puis apres le meme que celui là mais avec Poet à la fin puis après celui que j'ai actuellement mais avec Shadow puis apres bah Langel x)
    Non mais c'est normal elle est juste génial ton histoire! Tout est super bien construit, décrit et il n'y a pas de faux raccord ou d'explication grotesque (ce que je vois souvent et peux faire moi même qui soigne le détail !) donc oui c'est normal que je me souvienne de toi *^*

  • TheFeatherOfLangel

    06/08/2016

    Salut !
    Je sais j'avais dit que je reviendrais et tu m'as sûrement oubliée mais on s'en fou! Je vais relire à partir de demain (mdr miracle) parce que j'ai le temps.
    Applaudis! XD

    - Langel

  • Minilod

    22/02/2016

    ton histoire est super, j'arrive pas à m'arrêter de lier :)

  • Gw3nd0line

    01/09/2014

    Super chapitre aussi, elle est un peu folle quand même a resté toute la nuit sans dormir et a attendre pour au final avoir juste un aperçut d'un vampire. Elle est trop obstinée et je pense que ça lui payera. J'ai quand même hâte de lire la suite et de découvrir ce que contient cette maison et pourquoi ce démon veut il qu'elle rentre dedans.

Report abuse