++Prologue++

______Deux hommes marchaient d'un pas lent et tranquille dans les rues éclairées par la pleine lune. Vêtus de simples manteaux noirs pour se protéger du froid hivernal, ils avaient tout de respectables citoyens : personne ne se préoccupait d'eux. Pourtant, si l'on venait à les observer d'un peu plus près, on remarquait les yeux angoissants de l'un d'eux ; un regard qui reflétait la cruauté et la mort. Contrairement à son congénère, le deuxième avait un air plus jovial sur le visage, mais son sourire malicieux ne servait qu'à dissimuler des pensées beaucoup plus sombres. Toutefois, la malveillance n'était pas la seule chose qui les unissait. Ils étaient porteurs d'une légende, d'une histoire qui aurait dû prendre fin des siècles auparavant. Mais ils étaient là. Ils étaient de retour.

______Après avoir parcouru plusieurs mètres, ils bifurquèrent à gauche dans une impasse déserte. Ils marchèrent jusqu'au bout afin de découvrir leur destination : une porte. Elle était délabrée et ne tenait plus que par un gond. Une personne ordinaire n'aurait jamais essayé de regarder ce qu'elle cachait. Mais si elle l'avait quand même fait, elle n'aurait rien trouvé de plus qu'une petite cavité miteuse dissimulant de la poussière et des araignées.
______L'individu au sourire étrange l'ouvrit et les deux firent face à de grands escaliers noirs comme du charbon dont ils ne voyaient pas le bout. Ils paraissaient sans fin, si bien que les deux hommes eurent l'impression de descendre droit en Enfer.
______Ils longèrent d'interminables couloirs, éclairés seulement par quelques torches allumées, prenant parfois à droite, puis à gauche. Enfin, ils arrivèrent aux portes d'une grande salle qu'ils ouvrirent ensemble. Cette pièce était de forme ovale, plutôt spacieuse, et beaucoup mieux illuminée que le reste de ce lieu qui paraissait sortir de l'ordinaire, comme si en descendant ces escaliers le duo avait littéralement changé de monde.
______Ils firent le tour de la salle des yeux, s'imprégnant de chaque détail à une vitesse folle. Des dizaines d'hommes et de femmes étaient présents. Ils avaient l'air anxieux et la tension qui régnait s'était renforcée après leur irruption. Tous les regards étaient fixés sur eux. Ils attendaient avec appréhension une réaction, un mot de la part de ces inconnus, mais ils ne faisaient qu'observer toutes ces personnes qui étaient ici chez elles. Ces deux hommes leur inspiraient une telle peur qu'ils se sentaient incapables de leur tenir tête. Ils préféraient céder aux moindres de leurs caprices.

______Après plusieurs minutes de silence pendant lesquelles le binôme avait dévisagé chaque individu, celui qui paraissait être le plus cruel s'avança vers l'assemblée d'un pas assuré. Il dégageait une telle détermination que tout le monde retint son souffle, les yeux rivés sur cette prestance étonnante. Il balaya la salle une dernière fois du regard, puis prit enfin la parole d'une voix sombre, mais forte :

______— Je vois que vous êtes prêts à nous recevoir. Sachez que nous sommes ravis que vous nous laissiez disposer des Enfers à notre guise.
______— Promis, on sera pas trop envahissant !
ajouta son homologue sur un ton léger, mais teinté d'ironie.

______En réponse à cette intervention, le premier homme eut un rictus machiavélique qui fit frissonner la plupart des personnes présentes. Seul son congénère sembla s'en amuser.
______Après un dernier regard empli de malveillance, le duo s'avança pour traverser la salle. Les individus sur leur passage se déplacèrent inévitablement sur le côté afin de les laisser marcher sans encombre. Avant de sortir à l'autre bout de la pièce, celui qui avait déjà pris la parole s'arrêta et les informa tous de ses intentions :

______— Si l'un d'entre vous tente de faire quoi que ce soit contre nous, ou même si l'idée de quérir de l'aide auprès d'une tierce personne vous traverse l'esprit, je me chargerai personnellement du traître qui préférera se donner la mort plutôt que de subir mon courroux.

______L'homme poussa alors les portes pour sortir de la salle ovale, suivi de son homologue qui avait retrouvé une expression malicieuse, comme si tout cela l'amusait.
______Alors que le duo arpentait de nouveau les couloirs, ils ne virent pas l'un de leurs « hôtes » marcher vivement vers les portes, l'air inquiet et contrarié, prêt à commettre l'irréparable.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.225.38.2) if someone makes a complaint.

Comments :

  • ClayLangelle

    24/07/2018

    Eh bien, je crois avoir répondu à, à peu près, tout... =D Encore une fois merci de tes retours, je suis toujours comme une folle quand je lis tes commentaires. T'es la meilleure ! ;)

    > C'est adorable et je fais ce que je peux pour te dire tout ce que j'en pense et j'en énormément et que du bien, donc que veux-tu que je te dise ? ;)

  • ClayLangelle

    24/07/2018

    Pour tout te dire, il y a de ça trèèèèèès longtemps (du temps du premier jet c'est pour dire !), j'ai écrit la scène complète de ce qui se passe sous les draps entre Alexianne et Emrys. >//////< J'en avais fait un espèce de texte bonus un peu à part, mais que je n'ai jamais osé posté... Je préfère laisser libre cours à l'imagination des lecteurs. ^^

    tu as le droit de détailler une scène sexuelle mon chou ! Moi je veux savoir et au pire, tu le mets vraiment en scène bonus à côté du casting, si vraiment t'es gênée de l'inclure dans l'histoire en elle-même (ce que je regrette fortement) :p

  • ClayLangelle

    24/07/2018

    Bon euh à ma décharge ça date de la première partie, alors zut ! xD Enfin sérieusement, je me doutais bien que ça ne rappellerait pas grand-chose aux lecteurs, mais ça ferait bizarre un rappel de tous les événements de l'histoire à chaque début de chapitre. x)

    > effectivement, c'est bien ficelé et tout juste... ça m'aurait fait tilte plus tôt si.... tu publiais plus souvent (moi? chiante? naaaaaan!)

  • ClayLangelle

    24/07/2018

    Mais euh ! C'pas sympa, ça ! xD En plus, elles ont rien à voir avec Séraphine... faut pas les mettre dans le même panier. ;)
    > mais t'as vu comment elles parlent ? Des catins, je te dis !

  • ClayLangelle

    24/07/2018

    C'est surement une question de goût, mais je n'aime pas trop mettre un point final avant un "mais". Il y a une relation d'opposition entre les deux propositions de la phrase, alors ça me paraîtrait bizarre de mettre un point entre les deux. Ça casserait le rythme, je pense.

    > Mouais, surement !

  • ClayLangelle

    24/07/2018

    Oooooh t'es trop chou, tu vas finir par me faire rougir ! =D Mais je suis là, hein, je suis revenue, même si je mets du temps à publier un chapitre, je ne laisserai jamais cette histoire à l'abandon. Je prends du temps, je traîne, je l'admets, mais c'est aussi parce que je veux pas poster à l'arrache et que ce soit un truc médiocre balancé comme ça. J'y tiens à cette histoire, alors je m'applique même si ça signifie plusieurs semaines d'attente entre les chapitres. Désolée. ><"

    > mais tu disparais et tu ne réponds pas ! Comment le lecteur peut prendre des nouvelles des persos?
    Par contre, petit conseil comme ça, si tu sens que tu vas vraiment être très longues entre deux chapitres et que t'as de nouveaux lecteurs, mets un récap' en haut d'au moins deux lignes tu vois? Genre juste histoire de rappeler ce qui s'est passé x) j'ai une bonne mémoire, c'est pas un problème faut juste que je fasse un effort mais je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde ;)
    Je saaaaais mais ça me fout une frayeur de pas te voir pointer le bout de ton nez pendant 2 mois !

  • ClayLangelle

    24/07/2018

    Non mais moi aussi je vais pleurer comme une madeleine si je tue Emrys, je risque de pas m'en remettre (mais comme tout auteur qui se respecte je suis un peu sado/maso sur les bords donc ça veut pas dire que je le ferai pas... xP)

    > tu fais ça, je te boude jusqu'à la fin des temps en décimant toutes les boîtes de kleenex sur terre

  • ClayLangelle

    24/07/2018

    Pour tout te dire, je ne sais pas encore avec précision qui va mourir à la fin, mais tu me donnes des idées là... Si je décide de faire mourir Emrys, ce sera ta faute. xD

    NON J'AI RIEN DIT PITIE JE L'AIMES AUSSI !

  • ClayLangelle

    24/07/2018

    Je n'ai qu'une chose à dire : TU AS TOUT COMPRIS A MES PERSONNAGES ! Et ils t'en remercient chaleureusement, parce qu'au fond ce n'est qu'une bande d'incompris. ^^

    > Non mais ils se sont crées tellement de problèmes que je vais venir postuler chez toi pour être leur psy sérieux ! XD

  • ClayLangelle

    24/07/2018

    BLUTTRINKER ! Répète après moi ! xD Non mais Blublux, ça me va aussi, je trouve ça drôle et ça me fait penser à un espèce de gargouillement que quelqu'un ferait s'il était à l'agonie après qu'un Bluttrinker (c'est facile, tu verras, tu y arriveras xP) lui a arraché les tripes. (vision horrible, bonjour !)

    > ça colle parfaitement à leur image, n'est-ce pas? Tout en délicatesse !

Report abuse